Le harcèlement des femmes devient un crime haineux au Royaume-Uni

L’harcèlement des femmes condamné comme un crime haineux au Royaume-Uni

Depuis juillet dernier, des nouvelles mesures ont été mises en place concernant la misogynie et le harcèlement des femmes. A présent, le harcèlement dans la rue des femmes est répertorié comme crime haineux à caractère misogyne.

La police du comté de Nottinghamshire devient la première force de police à mettre en application ces nouvelles règles. Les officiers y ont en effet bénéficié d’une formation pour les aider à comprendre ce que sont les crimes haineux à caractère misogyne. Conformément aux nouvelles directives, ils sont définis comme « les incidents contre les femmes et les comportements ciblés envers une femme par un homme, simplement parce que c’est une femme ».

Outre les agressions, l’utilisation d’appareils mobiles pour envoyer des messages indésirables ou prendre des photos sans le consentement ou la permission de la femme en question, est également reprise dans la catégorie de crimes haineux. Par contre, les actes de violence conjugale ne rentrent pas dans cette classification.

Un projet né en 2014

Cette initiative a vue le jour suite à une rencontre entre les officiers de police et les militants des droits des femmes ainsi que le personnel du centre pour les femmes de Nottinghamshire. Les policiers sont venus écouter les témoignages de femmes maltraitées, agressées et harcelées dans le comté au cours des dernières années.

La Police de Nottinghamshire prendra dorénavant les crimes haineux à caractère misogyne très au sérieux. Elle encourage d’ailleurs toutes les femmes victimes de ce type d’incidents de prendre contact au plus vite avec la police.

A quand ce genre de mesures en Belgique ?

Cette nouvelle initiative a le mérite d’être saluée. Le harcèlement des femmes est un réel problème auquel doit faire face notre société. Les lois devraient être plus clairs et strictes lorsqu’il s’agit d’agressions et d’harcèlements contre les femmes. Une mesure qui, l’espérons, donnera des idées à nos politiques.

Farah S. (Stagiaire)

| | | |

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures