5 arguments qui vont vous inciter à troquer votre vélo classique contre un modèle électrique
©

5 arguments qui vont vous inciter à troquer votre vélo classique contre un modèle électrique

Temps de lecture: 3 min

Vous considérez-vous comme une femme en avance sur son temps ? Alors, vous vous déplacez certainement déjà avec un vélo électrique. Non ? Dans ce cas, voici plusieurs arguments qui vous inciteront à vous y mettre au plus vite. Notre source d’inspiration ? La marque belge Ahooga, un excellent fabricant de vélos qui conquiert lentement, mais sûrement le marché belge.

/

Le vélo électrique n’est pas fait pour les femmes paresseuses.

Si vous pensiez qu’un vélo électrique prend le pédalage entièrement en charge, vous vous trompez complètement. La force humaine reste nécessaire pour arriver à destination avec un vélo électrique. Et non, il ne roule pas tout seul : vous devez toujours utiliser vos mollets. Et quels étaient les avantages du vélo encore ? Ah oui, juste : perte de poids, poumons remplis d’air frais, cœur en bonne santé et meilleure circulation sanguine.

/

Pensez vert, pédalez vert.

Selon le manifeste écologique de 2018, le vélo électrique est promis à un bel avenir. En continuant à utiliser votre voiture, vous émettez jusqu’à 80 fois plus de CO2 que si vous pédaliez à votre aise sur un vélo électrique. Adieu gaz à effet de serre polluants et particules fines !

/

Le nouveau confort est électrique.

Imaginez que vous devez vous rendre dans le centre-ville sans vous soucier des embouteillages et sans devoir chercher une place de stationnement. Ou supposons que vous ne vous sentez plus mourir à chaque fois que vous devez gravir une côte. Opteriez-vous alors pour le vélo électrique ? Car il s’agit là d’un beau récapitulatif de tous les avantages. Et l’accueil sympa de vos collègues ou amis ? C’est parce que vous êtes beaucoup moins stressée et que vous produisez des endorphines. Win-win.

/

Vous restez gracieuse.

Arriver à destination avec des aisselles trempées, des perles de transpiration, le visage luisant et pratiquement écarlate, etc. : tout ça appartient au passé. Le vélo électrique vous permet de vous rendre à vos rendez-vous professionnels sans compromettre votre style. Vous devez tout au plus remettre un peu de parfum – non pas à cause des odeurs corporelles désagréables, mais de la vitesse de votre nouveau moyen de locomotion.

/

Le vélo 2.0.

Lorsque vous passez à une version électrique du vélo, vous conservez les avantages de votre ancien vélo. Dites adieu à la recherche désespérée d’une place de stationnement, à l’irritation que vous procure le conducteur d’à côté en train de se curer le nez dans les embouteillages ou aux horaires constamment changeants des transports publics. Avec votre vélo électrique, vous êtes aussi libre qu’un colibri.

/

Opter pour un vélo électrique Ahooga, c’est choisir… un savoir-faire belge. La marque fondée en 2015 par deux Bruxellois branchés – Philippe Lefrancq et Frédéric Mertens – a déjà été récompensée par plusieurs prix. Ahooga produit des bicyclettes ultralégères faciles à déployer qui pèsent environ 12 kg de moins qu’un vélo pliant moyen. Cela vous permet de ranger facilement votre vélo à l’intérieur et de diminuer ainsi le risque de vol (pensez aux villes animées !). Même lorsque vous décidez d’assumer pleinement le pédalage, le vélo reste léger comme une plume. Le vélo est conçu pour être élégant, et le cadre ne contient aucune charnière, ce qui rend le vélo durable et dynamique. Par ailleurs, vous avez le choix parmi 215 coloris et un design mat ou brillant. « Nous voulons égayer les rues avec toutes ces couleurs », explique Philippe. « Pour nous, le secret du bonheur en ville réside dans des déplacements agréables. »

5 arguments qui vont vous inciter à troquer votre vélo classique contre un modèle électrique - 1

Vélo hybride Ahooga en Vintage bleu.

L’entreprise s’efforce de veiller à ce que le processus de production reste belge au maximum, explique Philippe. « Nos cadres sont conçus en Belgique. Nous achetons également de l’aluminium ici, et 30 % du montage de nos vélos est effectué sur place. Le reste de la production est pris en charge par une famille belge en Europe de l’Est. Nous sommes de grands partisans de la réduction de l’empreinte écologique et de la stimulation de l’économie locale. »

Le nom Ahooga est aussi une onomatopée : il correspond au son que produit le klaxon – d’où le logo – d’une voiture des années vingt, et représente l’excitation ou l’étonnement.

Intéressée par un vélo Ahooga ? Vous pouvez déjà bénéficier d’un solide vélo pliable à partir de 1269 euros ; pour la version électrique, les prix commencent à 2099 euros. Vous trouverez toutes les informations sur le site Web d’Ahooga.

Cet article a été réalisé en étroite collaboration avec Ahooga.
www.ahooga.bike

Cellule commerciale Voir ses articles >

Tags: écologie, Vélo.