Verdict: on a testé le botox

marieclaire_botox
©Getty Images

Le botox a beau être devenu monnaie courante, il nous reste beaucoup de questions à son sujet. Nous avons demandé conseil au docteur en médecine esthétique Jean-Jacques Lisoir, histoire de tester cela entre de bonnes mains. Compte rendu en toute subjectivité…

Le concept du botox

Le botox est une toxine qui bloque les influx nerveux, empêchant les muscles de bouger, ce qui à son tour empêche les rides de se creuser. On peut l’essayer à l’apparition des premières rides mais l’âge moyen de l’utilisatrice est de plus ou moins 45 ans.

À l’usage

On cible les rides du front et des yeux, le produit pique un peu quand on l’injecte mais cela reste supportable. Les véritables effets se fixeront deux à trois jours plus tard. Il faut prévoir de venir avec son fond de teint chez le médecin, car le front reste un peu rouge mais à part ça, rien de visible. Ensuite, on sent parfois une certaine pesanteur sur le front, due aux muscles qui ne bougent plus et oui, les expressions du visage s’estompent. Mais à moins que votre médecin ne débute ou injecte d’une main lourde, il n’y a pas de risque de se transformer en Nicole Kidman.

L’atout

Les rides n’empirent pas, le front reste lisse (mais il ne se repulpe pas, ça c’est pour l’acide hyaluronique) et on gagne quelques années. De plus, les effets durent entre 4 et 6 mois, et ensuite on récupère entièrement l’usage optimal de ses muscles, tout est réversible. Pas de crainte à avoir sur le long terme, donc. Les migraines pourront même y trouver une solution, vu que les céphalées de tension ont tendance à diminuer, les muscles ne pouvant plus se crisper.

La faille

On en voit deux: le prix qui oscille aux alentours de 100 euros la zone (moins cher et vous risquez de tomber sur du botox chinois ou coréen, qui ne répond pas forcément aux normes plus strictes du botox américain, anglais ou allemand: demandez à voir la bouteille de produit achetée en pharmacie au préalable) et le fait qu’il ne comble pas les rides, contrairement à la croyance populaire. En effet, une fois installée, une ride ne peut plus disparaître. Le botox empêche l’apparition de rides supplémentaires ou de creuser celles déjà existantes.

Verdict

On adhère après la troisième personne qui nous a donné 8 ans de moins que notre âge. Force est de constater que cela fonctionne. Et vu que le produit est soumis à des normes ultra-strictes, et ce depuis de nombreuses années sans effets secondaires, on se sent en confiance. Bon, il faut supporter les piqûres, c’est vrai. Mais deux fois par an, c’est gérable.

| | | |