Une journée dans la vie de notre rédactrice Elise

marieclaire_1050x550-1
Envie de découvrir la vie d’Elise, notre rédactrice ? Nous avons passé une journée avec elle et découvert ses secrets pour rester fraîche et bien coiffée toute la journée.

1/

Mardi. 7 heures. Mon smartphone vibre et sonne le début d’une journée de rendez-vous bien remplie. Rien de tel qu’une douche froide pour bien se réveiller. Seul bémol : je ne suis pas une grande fan des cheveux mouillés. D’autant plus que l’eau exerce une pression sur les écailles, ce qui fragilise les fibres capillaires. Mon sauveur dans ces cas-là, c’est le styler Dyson Airwrap. Je ne me sens tout à fait éveillée qu’après avoir séché mes cheveux avec l’embout de pré-séchage. Ensuite, je les mets en style et en forme avec la brosse de lissage douce, qui combine brosse et sèche-cheveux. Je ne crains pas d’abîmer mes cheveux, car le Dyson fonctionne sans chaleur extrême, mais régule la température pour qu’elle reste inférieure à 150 degrés.

 

Un diadème dans mes cheveux lissés et me voilà prête pour ma séance quotidienne de yoga. Je déroule mon tapis et pratique la salutation au soleil, appelée Surya Namaskar en sanskrit. Cette séquence de douze postures ou asanas fait circuler le sang et l’énergie dans le corps. En tant que rédactrice Marie Claire, je passe beaucoup de temps à mon bureau. Ce rituel du matin me permet de garder la forme. Je termine par un Namasté, qui signifie « je m’incline devant vous » en sanskrit.

2/
Après ce moment pour moi, j’entends mon ventre crier famine. C’est l’heure du petit-déjeuner. Parce qu’aujourd’hui est une journée très chargée, j’ai préparé mes flocons d’avoine hier soir (au passage, retrouvez la recette sur le site web de Marie Claire). La préparation de cette bouillie à base de flocons d’avoine et de lait de coco a pris à peine dix minutes. Ensuite, les flocons ont gonflé toute la nuit au frigo. Ce matin, il ne me reste plus qu’à les réchauffer légèrement avant d’ajouter la touche finale : des myrtilles, des amandes effilées et des graines de chia. Délicieux et très nourrissant !

La séance de yoga et le petit-déjeuner m’ont boostée, ce qui me permet de démarrer la journée et entamer ma to-do list avec enthousiasme. D’abord et avant tout, je fais défiler mes e-mails. Que s’est-il passé dans le monde et quels sont les nouveaux produits de beauté sur le marché ? Je découvre des nouveaux rouges à lèvres que j’aurai certainement envie de tester bientôt. Et ne devrions-nous pas écrire un article sur la Fashion Week de Séoul ?

J’ai un rendez-vous important à midi et je veux être au top. Mes armes secrètes ? Un large sourire et des cheveux pleins de volume. Pour assurer le premier, il suffit que je me brosse les dents. À vrai dire, le second ne demande pas plus de temps ni d’efforts. Avec la brosse volumisante ronde, je réalise des boucles sauvages en un clin d’œil, puis je les peigne négligemment. Cet accessoire est idéal pour les cheveux fins et lisses comme les miens. Je quitte la maison à l’heure, avec une crinière wavy et une bonne dose de confiance en moi.

3/

La réunion se termine. Une mission accomplie que je célébrerai ce soir à l’occasion d’un dîner entre amis. Avec une touche de glam en plus. Pour mon look, je puise mon inspiration dans une sorte de boutique en ligne qui est aussi un réseau social. La plateforme travaille avec des curateurs : des amateurs de mode qui exposent leurs vêtements préférés dans des micro-magasins. Il est possible d’acheter tout de suite les articles présentés. Je ne commanderai rien cette fois-ci, je vais plutôt aller fouiller dans mon propre dressing. Après mûre réflexion, j’opte pour une robe estivale associée à des sneakers branchées.

J’ai pris un peu de retard, mais heureusement je sais que je peux changer de coiffure en un tour de main sans perdre trop de temps. Une fois de plus, je sors le Dyson et je choisis cette fois l’accessoire Airwrap 30mm – celui que j’appelle secrètement mon « coiffeur portable » –, idéal pour créer des ondulations glamour en toute simplicité. Le moteur de l’Airwrap produit la pression d’air nécessaire pour générer un tourbillon autour du rouleau, qui attire les mèches les unes après les autres pour les transformer en boucles naturelles. Ce phénomène est appelé l’effet Coanda. D’une mèche à une boucle en 1, 2, 3 secondes. Littéralement, parce qu’en moins de 3 secondes, j’ai fait le job (avec l’aide de mon coiffeur portable). Inutile de se battre avec un fer à friser ou à lisser, et aucun risque de mèches abîmées ou d’odeur de brûlé. Au fait : les cheveux ne doivent pas être secs pour obtenir de belles boucles, l’Airwrap fonctionne parfaitement sur cheveux humides.

Cet article a été réalisé en étroite collaboration avec Dyson
www.dyson.be

| | | |