Mom night off mode d’emploi!

pijama-marie-claire

Après avoir couvert ce qui nous a semblé être l’intégralité de la bibliothèque d’Alexandrie avec du papier transparent adhésif ; après avoir collé des centaines d’étiquettes sur autant de crayons, marqueurs, bics et stylos billes ; après avoir frôlé la garde à vue pour avoir malencontreusement dévié la cloison nasale d’une jeune mère qui s’était jetée en même temps que nous sur la dernière pochette de papier à dessin blanc C à Grain 224G 24x32cm ; après être arrivée à 14h30 mercredi dernier à la première leçon de natation du petit pour nous entendre dire qu’en fait elle ne débutait qu’à 16h30 (c’est à dire au moment précis où la grande sortait de l’équitation) ; après avoir décidé de passer au lait de soja et avoir essuyé des menaces de grève de la faim de la part de toute la famille ; après cette rentrée donc, il est temps de sortir. Pas à 7h du matin. Pas sous la pluie. Pas avec un cartable sur chaque épaule. Non. Juste nous, notre petite tête débarrassée comme par magie de tous les soucis domestiques qui l’encombrent et nos meilleures copines.

L’année ne faisant que commencer, nous sommes encore pleines de bonnes résolutions. La première étant d’éviter la gueule de bois du dimanche matin qui, depuis quelques temps- et quelques enfants-, a tout de même très nettement perdu de son charme.

Voici donc l’idée “back to the future” pour passer du très bon temps entre filles, décompresser et rentrer fraîche comme une rose – ou presque : la soirée pyjama ! On l’avait oubliée, et pourtant que de bons souvenirs elle nous a procurés ! Avec les années, on n’est plus certaines à 100% de savoir comment faire ? Pas de panique, voici un petit récapitulatif qui devrait nous aider à réussir ce glorieux retour en arrière :

OÙ ?

On a toute une copine célibataire-sans-enfant, que l’on envie en secret parce qu’elle peut – entre autres – partir en vacances hors saison, chez qui on peut jeter deux matelas par terre. C’est le moment de l’appeler et de caler une date (un vendredi ou un samedi de préférence, sinon c’est de la torture).

Et pour que tout le monde puisse donner ses dispos dans le calme et la sérénité, on utilise Doodle.

 

COMMENT ?

On arrive vers 20h, une fois les enfants lavés, nourris et presque couchés. On se jette sur ses cotons à démaquiller, on noue ses cheveux à la diable et on enfile joyeusement son pyjama en pilou pilou le plus confortable. On prépare en gloussant des bols de chips, on sort les pots de Haagen-Dazs et on va squatter le salon en chaussettes. On peut aussi se faire livrer (des sushis, des pizzas, du chinois, peu importe), le mot d’ordre de cette soirée c’est plai-sir-dé-cul-pa-bi-li-sé !!!!

 

QUOI ?

On peut tout imaginer ! Regarder “Diamants sur canapé” pour la 20ème fois, se faire les ongles (même ceux des pieds), se prêter le dernier masque relaxant-défatiguant-hydratant-oxygénant, écouter 10 minutes les talks-shows radios destinés à nos ados (puis mourir d’une crise cardiaque), jouer à Just Dance (et montrer aux autres qu’on tient toujours une forme olympique), regarder les vidéos les plus tire-larmes du monde sur youtube … Comme ils disent dans cette chanson qu’on aime tant : “Tonight, We Are Young” !

 

L’IDÉAL ?

Dormir sur place, même si cela demande un peu-beaucoup d’organisation préalable à la maison. Ça en vaudra la peine. Aller au “lit” avant minuit. Histoire de profiter de quelques heures de calme, et d’un petit-déjeuner zen et matinal durant lequel personne ne menacera de se tuer à cause du lait de soja.

 

LE PLUS ?

Le retour à la maison détendue, souriante, reposée et prête à démarrer un dimanche sur les chapeaux de roues !

On parie que nos maris et nos petits vont adorer ça ?

 

Rachel Moreau

| | | |

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures