La tresse africaine : comment la personnaliser avec goût ?
©

La tresse africaine : comment la personnaliser avec goût ?

Temps de lecture: 5 min

Considérée comme l'une des coiffures les plus tendance de cette année, la tresse africaine connait un grand succès en raison de son côté pratique. Elle se décline facilement en une multitude de styles et peut être réalisée avec toutes les coupes de cheveux. Voici nos conseils pour vous aider à réaliser et personnaliser une tresse africaine, pour vous sublimer en toutes circonstances.

La tresse africaine : une véritable tendance

Constamment mise en valeur par des stars et sur les podiums des plus grands défilés, la tresse africaine est une coiffure particulièrement tendance. Celles qui la portent sont toujours remarquées, car il s’agit d’une coiffure qui s’adapte à tous les types de cheveux (lisses, bouclés, crépus, frisés, courts, mi-longs, longs). Il est important de préciser que la tresse africaine dont il est question ici est une natte à trois brins qui réunit l’ensemble de la chevelure.

Avec cette coiffure, le visage est bien mis en valeur, puisqu’il est bien dégagé. Elle est aussi très appréciée, car elle est pratique et permet d’avoir un look féminin en toutes circonstances. Vous pourrez l’adopter pour aller au travail, à une fête, à un mariage, une sortie entre amis ou à un dîner de gala. Il suffit de quelques accessoires pour la rendre plus originale, élégante ou moderne.

Comment réaliser une tresse africaine ?

Afin d’arborer la traditionnelle tresse africaine, il convient de maîtriser la technique de base pour réussir cette coiffure. Il convient également de préparer ses cheveux en amont.

Les soins avant le tressage

Pour un rendu impeccable, il est important de procéder à un shampoing avant de tresser vos cheveux. Utilisez un shampoing doux, puis réalisez un soin après shampoing. Hydratez enfin votre chevelure à l’aide d’une huile ou d’une crème végétale protectrice. Vous pourrez faire votre natte le lendemain ou deux jours après avoir réalisé ces soins préalables. Il est important de ne pas exécuter la coiffure aussitôt après avoir lavé les cheveux pour éviter que ceux-ci ne cassent.

La technique de réalisation de la tresse africaine

Prenez le temps de bien démêler vos cheveux et les brosser vers l’arrière, afin d’éliminer tous les nœuds qu’ils contiennent. Ensuite, procédez selon les étapes suivantes :

  • prenez une section de cheveux sur le sommet de la tête, puis divisez-la en 3 mèches égales,
  • réalisez avec cette section une natte à trois branches classique, en faisant passer la mèche de droite au-dessus de celle du milieu, puis en faisant de même avec le brin de gauche,
  • prenez la mèche de cheveux désormais placée à droite et mettez-la au milieu, en prenant soin d’y rajouter une autre mèche de cheveux, prise du même côté de la tête,
  • répétez le même geste avec la mèche placée à gauche en rajoutant une nouvelle mèche de cheveux à celle-ci,
  • continuer votre tresse en répétant ces gestes jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de cheveux à rajouter,
  • terminez alors en tressant les trois brins de manière classique jusqu’à la pointe, avant de maintenir l’ensemble avec un élastique.

Pour un résultat plus net sur l’avant de la tête, vous pouvez vous servir de cire ou de gel coiffant pour discipliner dès le départ les mèches rebelles et les intégrer à la tresse. Selon la longueur de vos cheveux, vous pourrez notamment ébouriffer ou crêper le bas de la tresse avant de l’attacher, vous en servir pour réaliser un chignon flou ou ramener votre natte sur le côté et la maintenir avec des pinces plates.

tresse africaine coiffure

L’entretien de la tresse africaine

En principe, si vous ne faites qu’une seule tresse, elle tiendra au moins pour la journée, et ne nécessitera pas de soins particuliers. Si vous en faites plusieurs, et que vous voulez les garder au moins quelques jours ou semaines, procédez comme suit :

  • hydratez quotidiennement vos cheveux avec un spray,
  • dormez en vous couvrant la tête à l’aide d’un bonnet ou d’un foulard de soie,
  • rectifiez les mèches qui s’échappent de vos tresses à l’aide de gel coiffant ou de cire.

Vous pouvez laver vos tresses, sans frotter, avec de l’eau tiède et du shampoing doux. Rincez ensuite sans frotter et séchez à basse température avec un sèche-cheveux.

Quelques conseils pour réussir la tresse africaine

Réaliser soi-même sa tresse africaine peut ressembler à un véritable défi lorsqu’on n’a pas l’habitude. C’est pourquoi il est essentiel de s’exercer un grand nombre de fois, afin d’acquérir la maîtrise manuelle et la fluidité des gestes. Autrement, vous risquez de vous faire mal, et de finir avec une tresse africaine qui n’en est pas réellement une.

Il existe de multiples tutoriels en ligne pour vous indiquer comment réaliser une tresse africaine. Vous pouvez les regarder plusieurs fois, puis vous exercer sur la chevelure d’une amie, d’une cousine ou de votre sœur. Si vous arrivez à faire cette coiffure sur une autre personne, vous aurez plus de facilité à faire la vôtre sans assistance. Là encore, il vous faudra de la patience pour exécuter les bons gestes en fonction de la longueur et du type cheveux que vous avez. La rapidité d’exécution viendra avec le temps. Et avec elle, la facilité à décliner votre tresse de différentes manières.

Les déclinaisons de la tresse africaine

Une fois la technique de la tresse africaine maîtrisée, vous allez pouvoir réaliser un grand nombre de coiffures basées sur ce modèle :

  • les tresses africaines croisées ou entrecroisées (qui se font suivant le même principe, mais en divisant la chevelure en 8 à 10 petites tresses environ),
  • la tresse africaine inversée (qui commence sur le dessus de la tête puis revient et repart en serpent vers l’arrière de la tête puis de nouveau le dessus),
  • les tresses africaines à rassembler en chignon bas, au-dessus de la tête ou en queue de cheval (entre 4 et 8 tresses).

Il vous sera aussi possible de faire une seule tresse africaine au milieu de votre chevelure et de laisser ensuite les cheveux détachés de chaque côté de la tête. La tresse en forme de couronne sera aussi réalisable, notamment pour finaliser un look bohème . Pour vous les réaliser vous-même, il faudra vous équiper d’une brosse, d’un miroir et de beaucoup de patience.

tresse africaine technique de base

Personnalisez votre tresse africaine avec goût

Afin de rendre votre tresse africaine encore plus belle et unique, vous pouvez utiliser l’une des astuces suivantes.

Les barrettes, pinces à cheveux et bobby pins

Ces accessoires permettent de donner un style plus élégant et chic à vos cheveux. Ils vous aideront aussi à maintenir en place les mèches récalcitrantes. Nous vous recommandons de remplacer les pinces plates ordinaires par des pinces colorées, fleuries, en croix, en triangles, en hashtags, dotées de perles ou de strass.

Les rubans, foulards et tissus

Si vous voulez sortir de l’ordinaire, essayez d’intégrer un ruban coloré à votre tresse dès le départ. Le ruban doit être enroulé autour de l’une de vos mèches, puis celle-ci servira à faire votre tresse unique. Vous pouvez remplacer le ruban par un foulard, ou par un lé de tissus (dentelle, mousseline, tissu pailleté, fleuri ou bicolore, etc.). Vous pouvez également faire votre tresse normalement, puis vous servir du ruban ou du bout de tissu pour “twister” vos cheveux afin d’en faire un chignon bas, ou un chignon tressé.

Les fleurs et les paillettes

Elles sont généralement utilisées pour mettre en valeur les tresses lors de cérémonies de mariage champêtre. Dans ce cas, elles sont simplement piquées dans la tresse. Ici, il peut s’agir d’une tresse unique ou d’une tresse couronne. Dans les deux cas, le résultat est sublime, à condition de ne pas exagérer. Il en est de même pour l’utilisation de paillettes qui, lors d’une soirée par exemple, apportent de la brillance et du glamour à votre coiffure.

Si vous souhaitez obtenir un magnifique résultat très rapidement, n’hésitez pas à vous adresser à un professionnel de la coiffure pour la réalisation de vos tresses africaines.