Gère tes conflits comme Kim Kardashian ( …et pas comme Taylor Swift)

Kim Kardashian Taylor Swift Marie Claire

Snapchat et Twitter s’en souviendront longtemps… Quand Kim Kardashian décide de gérer ses amitiés problématiques, qu’elle soit en position de force ou de faiblesse, les internets font chauffer le popcorn. Amber Rose, Taylor Swift, Paris Hilton: ses frienemies sont nombreuses et chacune a droit à un traitement particulier. Nous, on en profite pour prendre quelques leçons utiles, vu que les réseaux sociaux rendent quasi tout public, même pour de simples quidams:

Le silence

C’est son arme de prédilection. Quand on n’a rien de positif à dire, on se tait, surtout si l’autre ne nous provoque pas. Le temps finira bien par séparer le bon grain de l’ivraie. Exemple le plus marquant: Paris Hilton. L’héritière utilisait Kim comme assistante personnelle du temps de sa propre gloire de télé-réalité, en se moquant d’elle dès qu’elle pouvait. Kim n’en parle jamais (bon, ses soeurs par contre….) vu que les faits parlent d’eux-mêmes: Paris joue aux DJ à Ibiza et se languit seule dans sa grande maison. Et Kim, …. Continue sa vie sous les spotlights.

Pour nous: A moins d’être accusées de propos qui enfreignent la loi (racisme, sexisme, etc, auquel cas, des excuses rapides s’imposent), il vaut en effet mieux se taire et attendre que les émotions soient retombées avant de réagir. La précipitation est mauvaise conseillère; et sur le long terme, on est heureuses de ne pas avoir accordé trop d’énergie aux fâcheux.

La discussion privée

Quand Amber Rose décide de répondre à Kanye (qui la cherchait fortement) avec un tweet assassin qui a fait le tour du monde, on pensait les dégâts irréversibles. Mais c’était sans compter sur Mrs West qui, à la base, s’entendait plutôt bien avec la miss. Quelques coups de fil, une discussion restée secrète et voici qu’on retrouve les deux femmes sur des selfies en toute amitié, et sans devoir ni l’une ni l’autre se prononcer sur le tweet pour faire passer le message que tout est réglé entre elles. De la grande communication de crise.

Pour nous: Si l’accro avec la personne en question continue de nous embêter (ou peut fortement nous nuire, comme ici),  mieux vaut une bonne explication et la recherche d’un win/win commun. Après tout, les inimitiés qui perdurent ne profitent à personne, mieux vaut s’en rendre compte rapidement.

La mise en garde

Blac Chyna s’en souvient (même si elle a eu le dernier mot): quand son ex l’a quittée pour se caser avec la plus jeune soeur de Kim, on peut dire qu’elle l’a mal vécu, d’autant qu’elle était une amie de la famille et qu’elle s’est retrouvée ostracisée par le clan (sauf Rob, mais ça c’est une autre histoire). Elle l’a eu très mauvaise et a envoyé quelques messages assassins à Kylie. Messages qui se sont retrouvés publics quand ils sont apparus dans l’émission TV de la famille. Le message était clair: calme-toi, ça pourrait devenir pire. Dans ce cas-ci, tout finit bien. On ne peut pas en dire autant de Taylor Swift, qui avait été prévenue à plusieurs reprises: arrête de prétendre que tu n’étais pas au courant des paroles de la chanson « Famous » de Kanye West, on a des preuves. Mais quand les mises en garde restent lettre morte, on passe à…

Pour nous: Quelques coups de semonce, face à quelqu’un qui fait la sourde oreille, permet de montrer qu’on a de quoi se défendre sans faire de dégâts irréversibles. C’est commencer à préparer l’attaque sans fermer la porte de la réconciliation possible. A ce stade, cela vaut la peine d’écouter: c’est la dernière chance avant…

L’exposition publique

Et c’est ici que les Romains s’empoignèrent. Cette nuit, après avoir répété à plusieurs reprises que Taylor Swift avait été mise au courant des fameuses paroles de Kanye « I feel like Taylor and me might still have sex. I made that bitch famous » (J’ai l’impression que Taylor et moi pourrions à nouveau coucher ensemble, j’ai rendu cette chienne célèbre); Kim a posté la fameuse vidéo sur son compte Snapchat. On y voit Kanye en studio d’enregistrement en train d’expliquer les paroles à Miss Swift, qui le remercie de l’avoir prévenue et qui trouve même cela drôle. Difficile dès lors pour Taylor de ne pas passer pour une menteuse (il y a tout un débat sur le terme « bitch » que Kanye utilise pour décrire sa propre épouse, mais on le laisse aux plus motivés). Une chose est certaine: quand Kim décide que trop c’est trop, il vaut mieux ne pas être dans sa ligne de mire.

Pour nous: Quand on a vraiment tout essayé, il faut reconnaître qu’il y a des conflits qui valent la peine d’être menés, d’autant plus quand il s’agit de se défendre et que nous n’avons pas déclaré la guerre en premier lieu. Mais il ne faut s’y aventurer qu’avec de bons arguments intangibles, parole d’experte.

| | | |

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures