Le jour où je suis devenue féministe

jesuisfeministe
©Getty Image

Le 8 mars est un rendez-vous important. Depuis 1977, grâce aux suffragettes, la journée internationale de la lutte pour les droits des femmes est l’occasion de faire chaque année le point sur la situation féminine. Qui reste aujourd’hui encore largement inégale!

Féminisme: ‘Mouvement militant pour l’amélioration et l’extension du rôle et des droits des femmes dans la société’ dixit Larousse. Si la cause est noble, peu de jeunes femmes osent aujourd’hui se revendiquer féministe. Pourquoi? Parce que le terme est dorénavant stigmatisé par le radicalisme, notamment à cause de certains messages parfois virulents de quelques Chiennes de gardes et autres Femen.

Féministe et fière de l’être

Pourtant, devenir féministe, représente une étape essentielle dans la vie d’une femme. Souvent, celles qui défendent les droits des femmes se souviennent de leur déclic: une injustice criante, un événement marquant, une expérience humiliante… Et ont développé cette envie de faire partie du changement.

Pour rendre au terme féminisme ses lettres de noblesse, et marcher dans les pas de Simone de Beauvoir, d’Elisabeth Badinter, de Simone Veil ou de Malala Yousafzai: affirmons notre féminisme. Et agissons.

D’autant plus après le récent dérapage misogyne de Janusz Korwin-Mikke, député européen d’extrême droite polonais, qui estime que les femmes doivent être moins payées ‘parce qu’elles sont moins intelligentes’. Oui, ces propos sexistes sont tenus chez nous, dans les plus hautes instances de l’Europe!

Marie Claire vous invite pour la journée internationale des droits de la femme d’agir. À votre niveau. Que ce soit pour réfléchir, marquer votre soutien ou simplement réaliser le nombre d’inégalités qui sévissent encore aujourd’hui en vous informant. Nos suggestions:

Un rassemblement pour la lutte des droits de la femme

Plusieurs organisations rassemblées dans le but de manifester pour les droits des femmes. Un mouvement positif qui sera rythmé par les sons de la cumbia et d’huaylas.

Quand? Le 8 mars À12h.

Où? Place de la Monnaie à 1000 Bruxelles.

Une manifestation pour le droit à l’avortement

Pour apporter le soutien aux femmes polonaises dont le gouvernement veut interdire le droit à l’avortement et abolir ‘la loi du compromis’ de 1993. Vous pouvez également manifester votre engagement et soutien par écrit. La manifestation a un double objectif et demande également qu’en Belgique, l’avortement sorte du code pénal… Et soit ainsi protégé d’éventuels dérapages de l’élection d’un gouvernement misogyne.

Quand? Le 8 mars à midi.

Où? Sur le Rond-Point Schuman à Bruxelles.

Un festival artistique conjugué au féminin

Nouvel événement culturel, le festival La Belle Hip Hop réunit rap, graff, danse et ciné et le décline entièrement au féminin. Parmi les artistes? Kt Gorique, Poetic Pilgrimae, Aja Black…

L’événement en chanson avec la rappeuse hollandaise Mc Melodee.

Quand? Le 8 mars à 19h30.

Où? Au Botanique à Bruxelles.

Plus d’infos?

Demander une augmentation

Le thème de 2017 choisi par l’ONU pour célébrer cette journée? «Les femmes dans un monde du travail en évolution: pour un monde 50-50 en 2030». Inégalités salariales, harcèlement moral, plafond de verre… L’égalité entre les sexes dans le monde du travail est un impératif du développement durable.

Plus d’infos pour défendre ses intérêts

Unwomen.org

Participer à une journée d’étude

‘Etre une femme en 2017: Parcours de combattante ou promenade de santé?’. À l’initiative du groupe Ps de la Chambre, cette journée d’étude a pour objectif de se demander si les droits acquis depuis des décennies sont menacés, et si l’austérité prônée ne met pas en péril la vie des femmes. Représentants du monde associatif, de mouvements féministes, d’institutions publiques, de mutuelles, des syndicats et des profs d’université donneront leur point de vue en exposant leurs réalités.

Quand? Le 10 mars de 9h30 à 16h

Où? À la Salle du Congrès du Parlement fédéral. Maison des Parlementaires. Rue de Louvain 21, 1000 Bruxelles.

Réservation? Par téléphone au 02 549 86 04 (participation gratuite)

Plus d’infos?

Dénoncer les beaufs

C’est un classique, le 8 mars est un jour où les beaufs et autres machos aiment s’exprimer sur les réseaux sociaux avec des blagues sexistes bas de gamme. Prenez le parti d’en… rire, en les dénonçant ouvertement en relayant leur Post/tweet en leur attribuant un point ‘beauf’.

Pour appuyer votre message, ajouter cette image

Prendre sa journée

Ne pas travailler, ne pas faire de courses, ne pas conduire les enfants à l’école, ni préparer à manger. S’offrir une journée ‘off’ rien que pour soi.

D’autres idées?

Suivez Marie Claire sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances, astuces beauté, infos culture, lifestyle, food et bien plus encore.

| | | |
Tags: 8 mars, Combat de femmes, Initiatives, Journée internationale des droits des femmes.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures