Échecs : l’art de développer ses capacités
©

Échecs : l’art de développer ses capacités

Temps de lecture: 6 min

Être stratège, analyser son adversaire et toujours avoir un coup d'avance sont essentiels pour gagner aux échecs. Bien plus qu'un simple jeu de société, les échecs vous permettent de dépasser vos capacités intellectuelles... Mais pas seulement. En plus de vous divertir, ils renforcent votre sens de la logique, boostent votre mémoire et vous aident à mieux vous concentrer pour la résolution des problèmes.

Le jeu d’échecs au service de l’éducation

De nombreuses études ont démontré que le jeu d’échecs est un véritable outil pédagogique à exploiter pour le développement des capacités intellectuelles des élèves. En plus d’être ludique et attractif, il contribue à l’amélioration du sens spatial des enfants.

L’étude de Smith en 1998, par exemple, avait pour but de vérifier l’impact d’un programme d’apprentissage des échecs sur les fonctions visuo-spatiales, l’intelligence générale et les habiletés en mathématiques des élèves. Environ 39 élèves ont participé à l’expérience et ont été divisés en deux groupes, dont l’un expérimental et l’autre témoin. Les résultats obtenus étaient significatifs en faveur du groupe expérimental. En effet, ces élèves avaient développé plus d’habiletés par rapport à ceux du groupe témoin, et ce grâce à une centaine d’heures de leçons du jeux d’échecs.

En 2018, une étude canadienne a également montré que les échecs aidaient à la résolution des problèmes mathématiques. Les 186 participants étaient répartis en 2 groupes distincts. Le groupe expérimental avait reçu une heure de leçon de jeu d’échecs par semaine pendant deux ans. Chaque groupe était régulièrement soumis à différents examens mathématiques choisis par une banque d’instruments de mesure (BIM) de GRICS. Ces tests n’avaient aucun rapport direct avec les échecs. Ils étaient surtout axés sur l’arithmétique, la géométrie, les probabilités et les statistiques. Le groupe expérimental a ainsi obtenu des résultats significativement supérieurs à ceux du groupe témoin.

partie d'échecs

Est-il possible d’apprendre à jouer aux échecs en 24 h ?

Il n’est jamais ni trop tard ni trop tôt pour apprendre à jouer aux échecs. C’est un jeu de société qui convient à tous, et les règles des échecs ne sont pas aussi compliquées que ce que l’on croit : vous avez même la possibilité d’apprendre à jouer en 24 heures sur des plateformes dédiées. Vous serez coaché par des champions de France tels que Christian Baueur, Anthony Wirig, Kevin Terrieux et Hélène Ruhlmann. Ils vous expliqueront de façon claire et précise les règles de base et les enjeux de chaque stratégie.

Les analyses des différentes parties, les séances d’exercices tactiques ainsi que les exercices sur les finales avec Tigran Gharamian, le champion de France 2018, vous permettront de vous améliorer progressivement. Si vous le souhaitez, vous pourrez également participer à des tournois de débutants, amateurs et par équipe, une fois les règles de base acquises.

Les bases du jeu d’échecs

Avant toute chose, un échiquier (le tableau du jeu d’échecs) est constitué de cases noires et blanches rangées en 8 colonnes. Le côté horizontal suit un ordre alphabétique (a à h), le côté vertical est lui numéroté de 1 à 8. Au début de la partie, les joueurs possèdent chacun 16 pièces composées de 8 pions, 2 cavaliers, 2 fous, 2 tours, d’une dame et d’un roi. Il faut considérer l’échiquier comme un château pour le placement de ces derniers (dame et roi).

Les tours se placent donc aux coins de l’échiquier, suivis par les cavaliers et les fous. La dame et le roi doivent être placés au milieu. Les pions sont les soldats en charge de la défense du château. Ils doivent donc être placés devant les autres pièces.

Déplacer les pièces

Pour maîtriser les échecs, vous devez impérativement connaître les règles de base. Il faut d’abord apprendre les déplacements autorisés de chaque pièce qui constitue l’échiquier. Formant la première ligne, les pions peuvent seulement avancer d’une case à la fois. Les tours quant à elles peuvent se déplacer horizontalement et verticalement. Pour ce qui concerne les fous, ils bougent en diagonale.

 

En revanche, la dame peut se déplacer sur les trois angles suivant les convenances du joueur. Le roi quant à lui n’a le droit de bouger que d’une seule case, dans n’importe quelle direction.

Toujours observer le roi adverse pour mieux le capturer

Tout le monde connaît l’expression qui désigne la fin d’une partie d’échecs : « échec et mat ». Cela signifie tout simplement que le roi est emprisonné par les pièces du joueur adverse et n’est plus en mesure de riposter. Pour y arriver, vous devez constamment garder un œil sur le roi de votre adversaire pour l’atteindre à travers vos stratégies d’attaque. De la même façon, il ne faut pas oublier de mettre en place une bonne stratégie de défense pour empêcher votre adversaire de capturer le vôtre.

Prendre un pion n’est pas obligatoire

À l’inverse du jeu de dames, il n’est pas obligatoire de prendre un pion : il faut réfléchir à chacun des coups effectués pour éviter les erreurs et ne pas se précipiter. En effet, votre adversaire peut vous tendre un piège en

échecs en ligne

en danger un pion pour affaiblir votre défense et atteindre votre roi.

Avoir un coup d’avance

Notons que tous les coups sont décisifs aux échecs, du premier au dernier. Dans tous les cas, la stratégie gagnante est toujours d’avoir un coup d’avance sur son adversaire. Vous aurez du mal à dominer la partie et à gagner si vous ne faites que réagir, sauf s’il commet une erreur.

S’initier aux échecs

Il est préférable de commencer à jouer aux échecs avec un vrai adversaire. Bien que le fait de jouer contre un ordinateur puisse être rassurant, cela ne pourra pas vous aider à vous améliorer. En effet, les coups effectués par une machine sont déjà programmés et donc prévisibles par essence. Par contre, le fait de jouer contre une “vraie” personne vous permettra de mieux constituer et affiner votre jeu, de connaître les différentes possibilités d’attaque et de défense pour les contrer avec efficacité. Il est tout à fait possible de jouer aux échecs, voire de participer à des tournois en ligne, sur des plateformes dédiées.

Notez qu’il est également possible de se former aux échecs, auprès de sites spécialisés.

Les bienfaits du jeu d’échecs

En plus du divertissement, le jeu d’échecs apporte de nombreux bienfaits. Il permet entre autres d’améliorer la concentration, le sens de la logique, les compétences comportementales et la mémoire.

Les échecs pour développer l’intelligence

Jouer aux échecs est un excellent moyen de développer l’intelligence. En effet, ce jeu stimule et exerce les deux côtés du cerveau. La communication neuronale est beaucoup plus rapide car chaque hémisphère du cerveau s’active intensément lorsqu’un joueur s’efforce d’identifier les positions de chaque pièce de l’échiquier. Demandant beaucoup de réflexion, les échecs constituent une solution particulièrement efficace pour augmenter le QI (quotient intellectuel).

Les échecs pour mieux se concentrer et améliorer le sens de la logique

C’est l’un des avantages majeurs du jeu des échecs. En constituant votre jeu, vous faites preuve de logique, de réflexion et de concentration pour établir une stratégie gagnante, déceler les failles du plan de votre adversaire, anticiper ses coups et planifier une contre-attaque efficace. Bien sûr, vous serez face à différentes problématiques et devrez prendre les bonnes décisions pour éviter de perdre. En dehors du jeu, ces facultés développées vous aideront grandement à résoudre les différents problèmes auxquels vous pourrez être confronté dans la vie de manière générale.

Les échecs pour booster la mémoire

Jouer aux échecs est également un bon moyen de booster la mémoire. En effet, la logique et la concentration ne suffisent pas pour gagner à ce jeu. Vous devez mémoriser chacun des coups que vous avez fait, ainsi que ceux de votre adversaire, pour mener à bien votre plan. À défaut, ce dernier pourra profiter de vos moments d’inattention pour vous prendre au dépourvu et vous porter le coup fatal.

Les échecs pour améliorer les compétences comportementales

Les échecs vous permettront également d’améliorer les compétences comportementales. D’abord, ce jeu impose aux joueurs de s’astreindre à des règles et enseigne aussi le respect mutuel. Il apprend aussi à chacun l’indépendance et le sens de la responsabilité. Cela peut s’expliquer par le fait que toutes les décisions prises sont irréversibles et impactent considérablement le déroulement du jeu.

Par ailleurs, les échecs donnent le goût de l’effort et l’envie de se motiver. Comme les joueurs n’ont que la victoire en tête, ils font de leur mieux pour trouver la meilleure suite de coups à faire pour capturer le roi adverse. Ils doivent également faire preuve de patience et attendre le moment opportun pour surprendre et battre leur adversaire.

Adapté à tous, enfants, adolescents et adultes, le jeu d’échecs est une excellente activité pour se divertir, s’amuser, mais aussi pour améliorer ses facultés cognitives. La mise en place de bonnes stratégies d’attaque et de défense est indispensable pour gagner. Comme aucune erreur n’est permise, chaque coup effectué doit être réfléchi. Le temps de jeu est extrêmement variable : les parties d’échecs peuvent être très rapides, comme très longues. Pour améliorer votre niveau, il est conseillé de ralentir la cadence et de toujours bien évaluer les différentes possibilités.

N’hésitez pas à apprendre à jouer aux échecs ou à initier vos enfants. En plus de partager de bons moments, c’est l’occasion idéale pour développer et améliorer les compétences de chacun.

Sources : https://formation-profession.org/files/numeros/21/Formation_Profession_26-03.pdf#page=95

http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/939/1/Jim_Cabot-Thibault_fevrier2013.pdf