30 secondes top chrono pour décrypter une étiquette alimentaire

par Camille Hanot
marieclaire_etiquettealimentaire
©Jakub Kapusnak on foodiesfeed

Des tas d’articles circulent à ce sujet pourtant, une fois au magasin, vous ne savez toujours pas quoi regarder sur les étiquettes des produits alimentaires. Bien souvent, c’est le packaging le plus attrayant qui l’emporte… pas si sûre que ce soit le meilleur choix pour une alimentation saine. Avec ces 3 astuces, on le promet, vous n’oublierez plus jamais comment décrypter une étiquette alimentaire!

Pas la peine de s’intéresser aux images, aux couleurs ou encore au slogan, il n’y a que deux indications qui nous intéresse sur les emballages; la liste d’ingrédients et le tableau de valeurs nutritionnelles. Vous les avez repérés ? Vous pouvez désormais suivre nos 3 conseils pour acheter des produits bons pour votre santé.

Conseil n°1 : une liste d’ingrédients courte

Plus un produit est composé d’ingrédients, plus il a été transformé et plus c’est mauvais signe. Si l’étiquette alimentaire affiche des ingrédients au nom incompréhensible ou avec énormément d’additifs alimentaires, ce sont les « E » suivis de 3 chiffres, c’est carrément mauvais signe.

Un produit avec plus de 10-15 ingrédients est à bannir, même conseil si le produit contient plus de 3 ingrédients qui vous sont inconnus.

1/

Conseil n°2: vérifiez les premiers ingrédients de la liste

Le « sucre » est le premier ingrédient de la liste ? Reposez cet aliment dans le rayon. L’ordre des aliments inscrits sur votre emballage correspond à l’importance de chaque ingrédient dans le produit. En deux mots: le premier aliment est celui dont la quantité est la plus importante. Une étiquette alimentaire dont le sucre est l’ingrédient n°1 est un produit à ne surtout pas acheter.

Attention, le packaging d’un produit est régulièrement trompeur. Un pâte a tartiner à base de noisettes peut finalement se révéler très pauvre en noisettes et ne contenir que du sucre et de l’huile de palme. Référez-vous à la liste des ingrédients et non pas aux inscriptions et slogans de l’emballage!

2/

Conseil n°3: repérez les sucres cachés et non pas les calories

Le sucre se cache partout: sodas, jambon, céréales, conserves… Et sous un nombre incalculable de noms qui se retrouvent sur l’étiquette alimentaire: saccharose, sirop de maïs, sirop d’orge, sirop de fructose, sirop de malt, sirop de riz … Le pire dans tout ça : plus on consomme de sucres, plus on en devient accro. Le sucre étant encore plus addictif que les drogues, évitons-le quand c’est possible.

Pour le repérer rapidement dans un aliment, premier réflexe: regarder la liste des ingrédients. Deuxième réflexe: regarder dans le tableau de valeur nutritionnelle. En dessous des « glucides » se trouve la ligne « dont sucres« , celle-ci indique la quantité de sucre qui a été ajoutée au produit. Exemple: si un produit contient 33 grammes de sucre pour 100 grammes, alors l’aliment est composé de 33% de sucre, soit un tiers. Quand on sait que l’OMS recommande 25 grammes de sucre par jour… Le calcul est rapidement fait!

3/

Bonus: 2 applis à télécharger

Open Food Facts sous IOS ou Android: l’application est née d’un projet citoyen, une fois un produit scanné, l’application lui attribue un « nutri-score », de A à E.

Yuka est une autre application sous IOS ou Android qui attribue une note sur 100 à un produit, une fois celui-ci scanné. L’application prend en compte la qualité nutritionnelle du produit, les additifs et le critère « bio ». Un code couleur est également apposé pour encore plus de lisibilité.

Si le sujet vous intéresse, allez jeter un oeil à: « 5 réflexes pour consommer ses 5 fruits et légumes par jour », « Perte de poids: 5 astuces pour dépasser la phase de stagnation » et « La superfood s’invite dans nos assiettes »

| | | |
Tags: Astuces, Food, Santé, Trucs et astuces.