Les nouveautés détox au banc d’essai

detox_printemps
©Getty Images

Devenu aussi vendeur que le bio, la détox se décline dorénavant sous toutes les formes. Si ce petit décrassage de printemps peut procurer pas mal d’énergie en retour, il est essentiel de distinguer les méthodes rigoureuses de celles qui surfent sur la tendance. Petit point critique sur les nouveautés du marché.

À chaque changement de saison, une détox est conseillée pour aider le corps à s’adapter. Surtout pour les personnes sédentaires qui transpirent peu, car elles évacuent moins que les autres leurs toxines. Et c’est précisément le but de la détox: purger son corps des toxines accumulées (par la nourriture, la pollution et autres).

En adaptant son alimentation, et en éliminant tout ce qui rend la digestion difficile, il est possible de favoriser la détoxification du sang, du foie et des reins.

Pour que la détox se déroule au mieux, veillez à choisir une période ‘douce’ (voire creuse), car la détox demande une énergie considérable à l’organisme (avant de la lui rendre de façon exponentielle). Privilégiez donc un week-end avec stress minimum et possibilités de dormir.

Petits plats pour les grands


Le PackDetox, c’est 6 jours de repas tout prêts avec des produits bios, naturels, non raffinés et de saison (pour 145 €/pack). Pas de protéines animales, ni de produits laitiers ou de gluten, mais du végétal avec graines et oléagineux. Tout est réuni pour une détox réussie. On conseille néanmoins de démarrer une semaine avant à se préparer en mangeant plus sainement et en arrêtant café, alcool, sucreries et en mangeant plus naturel.

Les bons points: Pratique pour emporter au boulot ou quand on rentre d’une journée harassante. Bien mieux que les détox à base de jus uniquement, qui font sauter l’indice glycémique et ne ‘nourrissent’ pas le corps. Ici les repas sont équilibrés.

Les mauvais points: des plages horaires réduits pour les points d’enlèvement, on regrette le service de livraison qui nous simplifierait la donne. D’autres part, une migraine peut être occasionnée en cours de détox. C’est normal, c’est dû au phénomène de sevrage suite à l’accoutumance à certaines substances… Et donc une preuve que la détox fonctionne!

Le geste beauté


Bio Beauté by Nuxe a sorti toute une gamme ‘détox’ anti-pollution & éclat à l’Eau d’Orange et Pulpe d’Acélora Bio.

Les bons points: la couleur orangée qui laisse un sillon bonne mine, l’odeur d’agrumes vivifiante très agréable et la gamme qui permet de faire son choix (du masque à la lotion en passant par le contour des yeux).

Les mauvais points: les ingrédients bio limités à 30%, soit le strict minimum pour décrocher l’étiquette ‘certifié bio’… Ce qui nous inspire une démarche avant tout commerciale et non éthique. Déception. Idem pour le contenant de la crème ‘contour des yeux’ qui sèche sur l’embout de l’applicateur. Peu esthétique.

Tea time


Nouveauté dans sa gamme, Kusmi Tea propose ‘Blue Détox’, un mélange exotique et fruité à base de maté, de thé vert et rooibos… et parfumé à l’ananas !

Les bons points: odeur agréable, texture voluptueuse… Qui réduit l’appétit!

Les mauvais points: on n’en a pas trouvé. Excepté le fait qu’il soit plus une béquille qu’un leader: le boire seul n’a pas vraiment d’impact. Il est par contre idéal en accompagnement de votre détox.

Sur la toile


La cuisine ‘raw’ et ‘vegan’ serait réputée comme une cuisine anti-cancer. Dans le genre, on a un petit coup de cœur pour la chef néerlandophone Julie Van den Kerchove, qui s’est formée durant trois mois en Californie (là où est né le courant).

Les bons points: une foule de recettes créatives, colorées, délicieuses et particulièrement énergétiques et bonnes pour l’organisme. Elle a carrément lancé sa propre marque gastronomique pour prouver que les cheesecakes sains peuvent être yummy.

Les mauvais points: avoir un blender de compétition pour réussir ces œuvres culinaires est OBLIGATOIRE. De plus, n’achetez pas ses noix de cajou marinées dans le Teriyaki où vous terminerez le paquet juste après l’avoir ouvert…

La détox minceur

C’est la période idéale pour démarrer un drainage à la sève de bouleau (Dépurasève d’Herbalgem), sorte de détox douce de l’organisme qui a une action hépato-rénale. Un verre à jeun chaque matin pendant trois semaines permet de nettoyer les reins et le foie et de booster les défenses immunitaires.

On arrête pendant une semaine et on recommence une seconde cure de trois semaines.

Au final, l’organisme pourra mieux faire circuler l’eau dans le corps et se débarrasser plus facilement de ses déchets dans la lymphe.

Une fois qu’on a diminué l’eau, on peut désincruster la graisse. Pranarôm vient de lancer Aromaslim, un gel anti-cellulite avec applicateur composé d’une synergie d’huiles essentielles (pamplemousse, cèdre d’Atlas, géranium rosat…) décongestionnantes et anti-inflammatoires (puisque la cellulite est une inflammation de la cellule!). Un complément à appliquer durant 3 mois, avant l’épreuve du maillot.

Pour soutenir l’effet désincrustant, on peut également faire une cure de Cellusève (chez Pranarôm également), une sève enrichie de bourgeons de noisetier, dixit l’experte de la marque.

À la sortie de votre cure détox, pensez à retrouver un rythme de vie sain: dormir suffisamment (entre 7 et 9 heures par nuit), boire une litre et demi d’eau par jour, bouger au minimum une demi-heure au quotidien, privilégier les légumes frais lors des repas… Mais ça, vous le saviez déjà!

Suivez Marie Claire sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances, astuces beauté, infos culture, lifestyle, food et bien plus encore.

| | | |
Tags: Bien-être, Detox, Huile essentielle, Minceur, Régime.