5 choses que vous ne saviez pas sur le Québec et les Québecois

mc_quebec
©Shutterstock

Le Québec est souvent synonyme de grands espaces et d’accent exotique, mais pas uniquement! Après une semaine passée en immersion au pays de l’orignal avec Quebec Original, voici 5 des choses que nous y avons découvertes.

La Charte de la langue française, ou loi 101

Le Québec est la seule région francophone du Canada (et la plus grande du continent américain). Pour protéger ce patrimoine, une loi officialisant le français comme langue officielle de la région a été adoptée en 1977.

Cette loi, la loi 101, stipule entre autres que toutes les entreprises doivent communiquer principalement en français avec les citoyens du Québec, jusque dans leurs… Enseignes! Cette règle a donc donné naissance à Café Starbucks au lieu de Starbucks Coffee ou encore Poulet Frit du Kentucky (PFK) au lieu de Kentucky’s Fried Chicken (KFC)! Tout est donc traduit au français, jusque dans les moindres détails.

1/

La cabane à sucre, un rendez-vous annuel

« Cabane à sucre », rien que le nom nous évoque les journées d’hiver passées au coin du feu avec des sucettes de sirop d’érable. Comme vous le savez sûrement, le sirop d’érable est l’un des produits phares du Québec (et du Canada en général) et la « saison des sucres », entre mars et avril, correspond à la mise en exploitation des érablières.

A ce moment-là de l’année, il est traditionnel pour les Québecois de se rendre à la cabane à sucre près de chez eux pour y manger et un repas riche et arrosé de sirop d’érable en famille! La spécialité? La « tire sur la neige », qui consiste a étaler du sirop d’érable sur de la neige et à l’enrouler sur un bâton pour en faire une sucette 100% érable, un délice!

quebec

Charlotte Deprez

2/

La folie des bleuets

Au Québec, le mot « bleuet’ est utilisé pour désigner les myrtilles qui y poussent comme des mauvaises herbes! Il apparaît qu’en 1870, un grand feu ait ravagé une zone du Québec (Saguenay-Lac-Saint-Jean). Quelques mois plus tard, les endroits carbonisés auraient donné des milliers de bleuets « tellement gros qu’il n’en faut qu’un pour faire une tarte ». Depuis lors, le bleuet est une vraie, et délicieuse, institution au Québec.

Quebec bleuets

Unsplash

3/

Ostie, câlice, tabernacle…

Il ne s’agit pas d’objets d’église, mais bien d’insultes! « Je m’en câlice/calisse » veut dire « je m’en fous » et « tabernacle » est devenu « tabarnak », l’un des jurons les plus forts au Québec.

Bref, les Québecois ont tellement bien détourné les termes d’Eglise qu’on ne dit pas « jurer » là-bas, mais bien… « sacrer »!

Quebec tabarnak

Instagram @ordinarypressco

4/

La poutine

Non, il ne s’agit pas du nom du président Russe mal orthographié, mais bien du plat traditionnel du Québec! Ce met au nom chantant, apparu dans les années 1960, est constitué de frites et de « fromages en grains » (du cheddar frais et blanc), le tout recouvert d’une sauce brune principalement composée de bouillon de poulet et de fécule de maïs.

Le pire dans tout ça? C’est que c’est vraiment bon!

quebec poutine

Charlotte Deprez

Pour se rendre au Québec:

Airtransat organise des vols au départ de Bruxelles vers Montréal (aller un jour sur deux, retour idem) et Québec (en haute saison uniquement: allers tous les mercredis et retours tous les mardis)! Plus d’infos sur airtransat.com.

Pour plus d’informations sur les choses à faire et à voir, vous pouvez vous adresser à Québec Original.

Si le sujet vous intéresse, allez jeter un oeil à « Guide de voyage: que faire et voir à Bali? (avec carte des hotspots)« ,  « Ile Maurice: 5 raisons d’y passer vos prochaines vacances » et « 5 bonnes adresses pour une virée shopping à Stockholm« !

| | | |
Tags: Canada, évasion, Québec, Voyage.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures