Vitiligo: une jeune Montoise brise les tabous sur son blog

Lauren Soukiassian
vitiligo
©Getty Images - Winnie Harlow

« Les confettis blancs », c’est comme ça que Sarah Celeapcä appelle les petites taches blanches qui parsèment son corps. Son combat ? Le Vitiligo. Cette maladie incurable provoque une dépigmentation de la peau, partielle ou sur tout le corps. Lassée des remarques, Sarah a décidé de créer son propre blog pour briser les tabous.

C’est à 8 ans que la maladie se déclare chez la jeune femme. A partir de ce moment-là, les moqueries ont commencé: surnoms méchants, comparaisons, rien ne lui est épargné. On pourrait croire que cela s’arrêterait en secondaire, mais c’est devenu pire.

« On m’a souvent demandé si j’avais été victime d’un incendie, si on m’avait lancé de l’eau de javel sur le corps, si j’avais bavé en faisant un banc solaire ou même si j’avais le sida. », explique-t-elle. Le vitiligo touche 1% de la population, et aucune organisation ne les représente en Belgique. Sarah travaille dans le secteur de la communication et a donc décidé de créer son blog afin de parler de sa maladie et d’aider les autres personnes atteintes à s’accepter.

La jeune femme de 24 ans a appris à le camoufler et à le rendre beau. Elle prend en photos ses coudes (qui sont les plus touchés), écrit des articles avec anecdotes et témoignages, bref elle s’accepte et le crie haut et fort !

Son blog, « confettis blancs », est une ode à la vie, à l’acceptation de soi. Peu à peu, cette maladie est révélée grâce à des stars comme Winnie Harlow, devenue égérie de Desigual. Il reste pourtant encore beaucoup à faire, et Sarah Celeapcä est bien décidée à participer au changement.

Suivez Marie Claire sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances, astuces beauté, infos culture, lifestyle, food et bien plus encore.

Tags: Santé, Vitiligo.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures