Verdict: acheter une œuvre d’art avec son smartphone

waow
©Getty Images

Acheter une oeuvre d’art alors que vous attendez une copine dans un café ou que vous bullez dans votre canapé? Un service rendu possible par la nouvelle app’ Waow! On a testé.

Le concept

Waow! est une application pour smartphone qui a pour ambition de mettre en relation artistes et acheteurs potentiels. Mais plutôt que de s’adresser aux professionnels nantis, l’app s’adresse aux quidams et joue sur l’émotionnel. Sur l’effet waow Précisément. D’où le nom devenu l’acronyme de Wonderful Artists On Web. L’idée? Nous faire réagir avec nos tripes devant la photo d’une œuvre. Tel Tinder, Waow! fonctionne au swipe: à droite quand on aime, à gauche si c’est l’inverse. On peut faire apparaître les œuvres selon la consistance de son portefeuille (entre 20 et 1500 €) et selon le type d’œuvre qu’on cherche (photo, dessin, peinture, sculpture…). Simplissime.

À l’usage

Le premier bug arrive rapidement : impossible de créer mon profil via l’app. Je dois passer par le site web. Et l’app’ n’est pas encore très user friendly. Mais je préfère swiper avec mon pouce quand même… Je réalise rapidement que les œuvres que j’aime vraiment sont les plus onéreuses. #snob. Ma W’alerie – qui me permet de retrouver toutes les œuvres likées – est remplie de travaux au-dessus de mes moyens. Je réduis l’intervalle financier. Inutile de dire que des œuvres à 20€ se comptent sur les doigts de la main… Et que je n’en ai sélectionnées aucune. Mais tout à coup, au fil des swipes, une peinture fait mouche. ‘La reine et le rossignol’. Le titre est inspiré du roman sur lequel l’artiste à peint le portrait d’une femme. Forcément cela me parle. Et comme je m’étais fait la promesse personnelle de m’offrir une œuvre artistique avant mes 40 piges (vous savez les fameuses listes ‘to do before’…), je craque. Gisèle demande 120 € pour son œuvre unique. Je sors ma Visa. Il m’en coûtera 15 de plus pour l’emballage (J’apprécie moyen la surprise mais je confirme mon achat).

L’atout

Clairement, l’app mise sur l’émotionnel. Le fait que cette œuvre ait recueilli de nombreux «cœurs» m’a conforté dans le fait qu’elle était belle… Et m’a poussé inconsciemment à l’acte d’achat: le faire avant de regretter de ne plus pouvoir le faire.

La faille

Pas mal de bugs. Notamment à la lecture des conditions générales (totalement absente) et au payement. Cela pourrait en décourager plusieurs… D’autant que du coup, j’ai été débitée deux fois! Les responsables m’ont immédiatement envoyé un mail avec la volonté de s’améliorer et me promettent le remboursement! Autre point surprenant: ce n’est qu’un bon de commande… Je ne recevrai l’œuvre « que si elle est encore disponible ». Ah.

Le verdict

L’idée est intéressante mais il reste encore pas mal de point à améliorer. Sur moi, l’effet waow a fonctionné. Toutefois, je ne suis pas encore prête à acheter une œuvre plus onéreuse en ne la voyant qu’aux dimensions de mon smartphone…

En pratique

Waow ! gratuit sur App store et Playstore

waow

Waow / Les Pointes Jaunes / Frida Lisa

Si le sujet vous intéresse, allez jeter un oeil à « Instagram: une agence de marketing dénonce le phénomène des faux influenceurs », « Instagram victime d’un hack: comment protéger votre compte? » et « Kirakira+, l’app qui fait scintiller votre compte Instagram« 

Tags: Application, Art, Smartphone, Verdict.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures