Se faire tatouer: le processus de a à z

par Alice Barbieux
marieclaire_tatouage2_modedemploi_unsplash
©Photo by João Silas on Unsplash

Vous y réfléchissez depuis plusieurs mois, vous avez pesé le pour et le contre et c’est bon vous êtes décidée: vous allez vous faire tatouer! Si vous n’y connaissez pas grand-chose, voici notre petit mode d’emploi pour une expérience sans fausse note.

Le choix du motif

Il existe plusieurs styles de tatouages, à vous de trouver celui qui vous correspond le mieux. La pire erreur: copier le tatouage d’un autre! Renseignez-vous bien avant: vous connaissez sûrement des personnes qui ont des tatouages, donc demandez-leur des conseils.

Prenez aussi le temps de discuter avec le tatoueur, apportez des croquis et vos idées mais un tatoueur est avant tout un artiste. Il peut donc redessiner votre motif afin qu’il soit unique. N’hésitez pas à prendre plusieurs rendez-vous pour être sûre de votre dessin.

Pour les plus téméraires, il existe aussi des tatouages flashs. Ce sont des tatouages créés et dessinés par le tatoueur, et qu’il met à disposition des clients. Pas besoin de plusieurs rendez-vous et vous êtes sûr de repartir avec un modèle unique.

 

Lire aussi : «Interview: Because entend démystifier le tatouage»

 

La zone à tatouer

Attention il y a des zones déconseillées pour des raisons variées! Les doigts par exemple, même si c’est un endroit de tatouage très à la mode: le tatoueur peut donc refuser de vous les tatouer car sur cette zone les tatouages s’effacent et certains employeurs sont contre.

Le jour J

Le jour J est arrivé, vous stressez. C’est normal. Première chose que le tatoueur va faire c’est redessiner votre tatouage sur un calque. Le calque est généralement bleu, il sert au tatoueur de base. Il repassera avec l’encre directement sur ce calque. Il le positionne sur l’endroit du corps que vous voulez. Si cela ne correspond pas à vos attentes, DITES-LE! Le tatoueur repositionnera le calque jusqu’à ce que vous soyez satisfaite de l’emplacement. N’oubliez pas, un tatouage c’est pour la vie, alors si vous le préférez 2 millimètres plus haut, mettez-le 2 millimètres plus haut.

 

Lire aussi : «Sushi Shop, le tattoo est dans la box!»

 

Ensuite prenez une grande respiration et on y va. Est-ce que ça fait mal ? Oui, ce n’est pas une simple décalcomanie. Mais c’est tout à fait supportable un peu comme une griffe de chat. Les zones les plus douloureuses ? Les côtes, le cou, l’intérieur de la jambe et du bras, les pieds, et les mains. L’épaule, l’avant-bras, le ventre, les mollets, les cuisses, les fesses et la nuque sont les zones les moins douloureuses pour se faire tatouer. Il se peut que vous saigniez légèrement aussi, rien de grave.

Et après ?

Si on veut garder son tatouage beau il faut suivre quelques règles. Bien sûr votre tatoueur vous les ré-expliquera. Gardez le pansement que votre tatoueur aura fait jusqu’à la fin de la journée. La phase de cicatrisation dure deux à trois semaines environ. Pendant cette période votre tatouage va peler voir même faire des croûtes mais pas d’inquiétudes c’est tout à fait normal. Ne grattez pas même si cela démange.

 

Lire aussi : «Des tatouages éphémères pour lutter contre le cancer du sein»

 

Il vous faudra aussi nettoyer et hydrater votre tatouage deux à trois fois par jour. Avec un lavant antiseptique respectueux du pH de votre peau et une crème hydratante et cicatrisante qui permet d’éviter les inflammations. Il vaut mieux laisser le tatouage à l’air libre autant que possible. Pendant 3 mois on ne s’expose pas au soleil. C’est pour cela qu’il est préférable de faire son tatouage en hiver et non en juin. Si on s’expose au soleil ensuite, il faut mettre de l’écran total indice 50 sur le tatouage.

Une publication partagée par @tattooselection le

Et si on se lasse ?

On peut tatouer sur un tatouage existant. C’est la technique que beaucoup utilisent pour cacher un tatouage regretté. Sinon, on peut toujours s’en débarrasser au laser mais cette pratique coûte cher, laisse des cicatrices sur la peau… Et fait bien plus mal que le tatouage en lui-même. C’est pour cela qu’il faut être sûre et prendre le temps de réfléchir avant de sauter le pas d’un éventuel tatouage. Attention quand même: une fois qu’on commence il est difficile d’arrêter.

 

Lire aussi : «Le verdict beauté: le microblading pour des sourcils parfaits»

 

Quelles sont les alternatives

Il existe une multitude de tatouages éphémères. Le tatouage c’est pour la vie, si vous voulez tester le motif vous pouvez aussi le dessiner au feutre pour voir ce que ça donne sur votre peau et si vous arrivez à vous y faire.

Si le sujet vous intéresse, allez jeter un oeil à : «7 choses (importantes) à savoir sur les tatouages », «7 marques de maquillage cruelty free » et aussi «Tendance coloration: quel ombré choisir selon sa couleur de cheveux?»

| | | |
Tags: Astuces, Because, Salon de tatouage, Santé, Tatouage, Tattoo, Tendance.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures