La spiruline, une super algue bourrée de bienfaits santé

par Véronique Houguet
marieclaire_spiruline
©Shutterstock

La spiruline est une algue dont l’existence est estimée à 3,5 milliards d’années. Désormais, elle trône fièrement dans les boutiques bio car elle serait dotée de nombreuses vertus nutritionnelles. Est-elle si exceptionnelle ? Doit-on en avaler d’urgence ? On vous dit tout sur ce super-aliment.

Les scientifiques, études à l’appui, considèrent la spiruline comme la meilleure source de protéines et de fer au monde. D’ailleurs, elle est administrée dans les populations qui souffrent de la famine.

 

Lire aussi: « Le curcuma, épice aux multiples facettes »

 

La raison ? Cette micro-algue naturelle est à la fois un végétal et une bactérie aquatique, ce qui lui confère des taux records en micro-nutriments et en antioxydants – vitamines (B, E, K…), minéraux, oligoéléments, caroténoïdes, acides gras essentiels, protéines – avec une meilleure bio-disponibilité que les compléments alimentaires chimiques. Cependant, elle ne renferme ni vitamine C, ni iode, ni oméga 3, ni fibres.

Des vertus détoxifiantes et dépolluantes

Son taux de chlorophylle élevé (115 mg/10 g) en fait un détoxifiant hors pair qui purifie l’organisme des résidus de métaux lourds (mercure, plomb, nickel…) et autres pesticides qui brident le fonctionnement métabolique et expliquent surpoids, fatigue, troubles digestifs…

« Sa chlorophylle se lie à ces toxiques qui, une fois agrégés, sont éliminés par les voies naturelles », indique le Dr Jean Dupire(1), médecin nutrithérapeute.

La spiruline, une alliée minceur et santé

Côté minceur, si elle ne fait pas fondre les adipocytes ni maigrir, sa forte teneur en protéines végétales (de 60 à 70 %) accroît la satiété et régule l’appétit. Contenant l’intégralité des acides aminés que l’organisme ne sait pas fabriquer (dont le tryptophane, crucial à l’équilibre émotionnel, et la phénylalanine, précurseur de la dynamisante dopamine), elle permet de suivre un régime sans trop de fatigue.

 

Lire aussi: « Toilette intime: ces pratiques à bannir (d’urgence) »

 

Bonus : elle dope la production de lactobacilles intestinaux et stimule la digestion, de quoi réguler les ventres à géométrie variable.

C’est aussi un énergisant remarquable grâce à sa densité en phycocyanine (de 1 à 2 g/10 g). Puissant stimulant du système immunitaire, son action moléculaire est proche de l’EPO, l’érythropoïétine, utilisée en oncologie pour restituer des forces aux malades du cancer.

En fait, « dans sa façon de fixer l’oxygène, la spiruline reproduit l’effet de l’EPO. Ce qui favorise la création et le renouvellement des cellules sanguines. Résultat : on se lève en pleine forme et on le reste toute la journée ! », se félicite Benoît Legrain(2), ingénieur agronome et producteur de spiruline.

Sa richesse en fer végétal prévient toute carence pour les végétariennes, les flexitariennes peu carnivores et les femmes qui ont des règles abondantes.

Un super-aliment aux propriétés anti-âge

Ses propriétés antiradicalaires – concentration en bêta-carotène dix à quinze fois supérieure à la carotte et en vitamine E – en font un atout anti-âge, optimisé dans des soins régénérants en thalassothérapie qui combinent spiruline et algues marines.

 

 

Lire aussi: « Pourquoi l’épilation du pubis n’est pas sans danger »

 

L’absorption de spiruline est une manière efficace d’augmenter les apports en caroténoïdes, en fer et en protéines avec un seul aliment. Cependant, ses atouts ne sont pas supérieurs aux légumes et fruits frais dans une alimentation équilibrée.

Quelle quantité de spiruline consommer ?

On l’absorbe, de préférence, sous forme de paillettes ou de brindilles, 100 % pure, sans adjuvant (silice, amidon…) ni conservateur, et produite artisanalement en France.

La bonne dose ? De 1 à 3 g par jour (1 cuillerée à café totalise 3 g). En magasins bio ou auprès de producteurs locaux (www.spiruliniersdefrance.fr).

Attention : à haute dose, elle peut déclencher maux de tête et douleurs intestinales. Elle est contre-indiquée chez les personnes souffrant d’insuffisance rénale.

Si le sujet vous intéresse, lisez aussi « Santé 2.0: zoom sur cinq applis santé qui veillent sur nous en 2018 » ; « Ces huiles essentielles à toujours avoir chez soi » ; « Mon assiette anti-stress pour rester zen« 

1. Auteur de La spiruline, un superaliment, éd. Guy Trédaniel. 2. Coauteur, avec Géraldine Laval Legrain, de Les incroyables vertus de la spiruline, Jouvence éditions.

Source: marieclaire.fr

| | | |
Tags: Algue, Alimentation, Alimentation saine, Bien-être, Cure détox, Detox, Nutrition, Spiruline.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures