9 règles d’or pour éviter le bain de sang pendant vos vacances entre amis (avec les enfants)

marieclaire_vacances_kids
©Unsplash

Aaah, les vacances entre amis, le clapotis de l’eau, les repas sans fin, l’odeur de romarin, la chaleur du soleil et… Les cris de vos meilleurs amis sur leurs enfants?! Les vacances avec vos amis peuvent ressembler au paradis, mais aussi virer à l’enfer. Surtout quand on ajoute les enfants dans le mix.

Nous avons donc pensé qu’un petit guide de survie aux vacances entre amis serait utile en ce début d’été…

1/

Faites votre casting

Il est très important de choisir avec soin les personnes avec qui vous partez en vacances. Dit comme ça, ça paraît évident, mais une fois venu le moment de choisir son équipe, on a tendance à vouloir accueillir tout le monde. Un conseil, soyez réaliste dans vos amitiés: un bon ami n’est pas forcément un bon compagnon de voyage. Le mieux? Des amis avec qui vous avez déjà été en vacances et partagez les mêmes intérêts, valeurs, rythme et style de vie.

 

Lire aussi: « Deux mots magiques à se dire tous les jours pour être un couple épanoui »

 

Et un conseil si vous êtes célibataire: ne partez JAMAIS en vacances avec un groupe composé uniquement de parents ou de couples! Ja-mais.

2/

Anticipez

Ne laissez pas l’organisation de vos vacances entre amis au hasard et à la chance, vous risqueriez d’y perdre vos compagnons les plus chers. Organisez une réunion avec tout le monde longtemps à l’avance pour vous aligner sur vos besoins, vos souhaits, vos espoirs et vos soucis potentiels quant à ce voyage. Cette discussion doit impliquer la gestion des enfants: prévoit-on des activités? Est-ce qu’on fait une chambre enfants? Est-ce qu’ils mangent avec nous?

Mettre tout cela à plat en amont permettra d’éviter tout malentendu le moment venu. Et il sera toujours temps de se dire qu’en fait, on n’avait pas du tout la même vision de ce voyage et qu’il vaut donc mieux annuler ou reporter, voire scinder le groupe en deux.

 

Lire aussi: « Quelles sont les clés pour en finir avec la charge mentale? » 

 

Si vous avez peur de blesser avec trop de franchise, pour faire passer votre message, n’hésitez pas à raconter une anecdote sur un ami d’ami qui… Vieux comme le monde, mais diablement efficace.

3/

N’ayez pas peur de parler d’argent

Peu importe votre âge, l’argent peut être tabou parmi vos amis. Il faut que ce sujet soit clair dès le début: fixez un budget pour tout, mais n’oubliez pas d’être juste. Ce n’est pas à votre ami célibataire de payer pour les langes des trois bébés de la bande.

Pour éviter tout malentendu pendant vos vacances entre amis, tenez un Tricount (votre meilleur copain, vraiment) et notez TOUTES les dépenses communes de tout le monde pour éviter les frustrations.

4/

Choisissez le bon endroit pour des vacances entre amis

Même si c’est tentant (et moins cher), évitez d’aller dans la maison familiale de l’un des membres du groupe; vous constaterez rapidement que vous ne pouvez pas vous détendre réellement, que ce soit dans la maison de famille d’un ami ou dans la vôtre, et encore moins être cool avec vos enfants.

 

Lire aussi: « Et alors, c’est pour quand? »

 

Pour vos vacances entre amis, choisissez donc un endroit neutre et assez grand pour que chacun puisse avoir son propre espace et intimité (une chambre par famille ou par personne seule) et assez de salles de bains pour éviter de faire la file et créer des tensions inutiles. L’espace est important pour que les enfants aient aussi leur autonomie.

5/

Faites un menu

Et une tournante! Il y aura toujours quelqu’un pour dire « oh moi je veux bien me charger de la cuisine » pour ensuite se rendre compte qu’en fait, c’est beaucoup trop. Si chaque famille ou groupe prévoit un repas et est en charge de celui-ci de a à z, ça vous enlève deux épines du pied: celle de trouver des menus variés, et celle de s’assurer qu’une personne ne fait pas tout. Et puis, cuisiner en famille, on ne le fait pas assez pendant l’année; profitez-en pour montrer aux enfants comment faire!

Si les enfants ne mangent pas la même chose que vous, décidez avec les autres parents de leurs repas. L’idéal étant qu’ils mangent avant les heures de repas des adultes, pour que ce soit plus calme pour vous… et pour eux!

6/

Répartissez-vous les tâches

Comme dans votre bonne vieille coloc des années univ’, un tableau avec les tâches quotidiennes évitera beaucoup de désagréments, et que ce soient toujours les mêmes qui fassent tout. Si Jean et Jacques font la cuisine un soir, ils peuvent faire les courses la veille et la vaisselle le lendemain. La tâche est répartie et on ne fait pas tous les jours la même chose.

 

Lire aussi: « Les mamans les plus cools d’Instagram »

 

Les enfants ne doivent pas être en reste; s’ils sont assez grands, ils peuvent aider à mettre la table, la débarrasser, essuyer la vaisselle…

Attention, vous ne devez pas être la seule personne à planifier, répartir et organiser, sinon vous risquez de devenir le bouc émissaire du groupe en cas de couac. Répartir les tâches oui, mais les responsabilités aussi.

7/

Restez cool avec les enfants

Prenez soin d’eux mais vivez et laissez vivre! Ils sont en vacances aussi. Laissez-les s’amuser avec les autres enfants du groupe. Ne vous mêlez pas de leurs querelles ou cela pourrait finir en querelles d’adultes. La règle d’or? Ne donnez jamais votre avis sur la façon dont vos amis élèvent leurs enfants. Jamais.

8/

Gardez une certaine indépendance

Ce n’est pas parce que vous êtes un groupe que vous devez tout faire ensemble! Par exemple, ne vous sentez pas obligé de prendre le petit déjeuner avec tout le monde: certaines personnes ont besoin de plus de sommeil que d’autres.

 

Lire aussi: « Parentalité: 4 conseils pour mettre des limites (et s’y tenir !) »

 

Au niveau des déplacements, l’idéal est d’être soit proche d’un centre-ville, soit d’avoir plusieurs voitures pour que tout le monde puisse bouger à son rythme. Cette indépendance doit cependant être établie dès les réunions de préparation, pour éviter que certaines personnes un peu plus fusionnelles ne se vexent une fois en vacances.

Avoir son stock de bons livres (notre liste, c’est ici) est un bon moyen de garder son indépendance sans pour autant s’isoler. Et si vos amis aiment lire, vous pourrez vous prêter vos découvertes de l’été!

9/

Profitez

Ben oui, c’est des vacances entre amis quand même.

Si le sujet vous intéresse, lisez aussi « Hypersensibilité: défaut ou cadeau« , « La phrase magique pour qu’un enfant arrête de faire une crise » et aussi « Pourquoi il faudrait (vraiment) ne rien faire le weekend pour être heureux et épanouis » 

| | | |
Tags: Enfants, été, Famille, Parentalité, Relations, Vacances.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures