Le réflexe des gens naturellement minces

hara hachi bu
©Shutterstock

Beaucoup de gens naturellement minces ont un point commun: ils appliquent, souvent sans le savoir, le précepte japonais « Hara Hachi Bu ». Explications de ces trois mots un peu mystiques, qui vont vous aider à garder la ligne.

La plupart des enfants sont éduqués dans l’idée qu’ils doivent « terminer leur assiette » s’ils veulent… un dessert. Passé l’adolescence, ce réflexe peut se révéler contre-productif quand il s’agit d’essayer de garder la ligne. Cette habitude fait en réalité abstraction de comment on se sent: on ne conscientise pas ce que l’on ingurgite, pire, on oublie d’écouter son corps et ses besoins.

Les Japonais, eux, pratiquent le Hara Hachi Bu. Cela signifie tout simplement qu’il faut manger jusqu’à 80% de satiété. Mais à quoi est-ce que ça ressemble, 80% de satiété? La plupart d’entre nous seraient incapables de déceler ce palier lors de leur prochain repas! En effet, le décalage dans la communication entre l’estomac et le cerveau est de 20 minutes, à peu près. Dès lors, comment savoir, 20 minutes avant, que vous serez rassasié 20 minutes après?

La clé, comme dans beaucoup de domaines, se trouve dans l’entraînement. Il faudrait en moyenne une quinzaine de repas pour « réinitialiser » notre estomac, de manière à ce qu’il s’habitue à moins de nourriture. Si vous mangez jusqu’à vous sentir rassasié, alors le seuil de satiété est déjà dépassé et la perte de poids est presque impossible.

Pire, cela favoriserait la prise de poids: à force de manger toujours juste un petit peu trop, l’estomac s’agrandit et a besoin de plus de nourriture pour se sentir « plein », et ainsi de suite.

En pratique, essayez de ne manger que la moitié de ce que vous mangeriez normalement, puis vérifiez comment vous vous sentez. Un bon indicateur: une fois que vous commencez à ressentir une pression sur l’estomac, c’est que vous êtes « à 80% plein ».

Il y a une grande différence entre le fait de manger jusqu’à ce que l’on n’ait plus faim et le fait de manger jusqu’à ce que l’on soit plein. Le tout est de conscientiser nos habitudes alimentaires, au lieu de manger en se resservant machinalement! Alors, qu’attendez-vous pour vous mettre au Hara Hachi Bu?

Si cet article vous a plu, allez faire un tour sur « Perte de poids: 5 astuces pour dépasser la phase de stagnation« , « Le HIIT : l’entraînement pour les impatientes » et « Food: 10 aliments qui rendent heureux! »

Tags: Food, Hara hachi bu, Nutrition, Santé.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures