(Ré)apprendre à écouter son cœur

écouter son coeur
©Getty Images

Face à un dilemme ou une décision à prendre, se mettre à l’écoute de son cœur est la meilleure façon de faire un choix. Technique pour se mettre au diapason.

Isabelle Wats, biologiste et fondatrice de l’école de Coaching CreaCoach, est spécialisée dans l’écoute bienveillante et la pensée créatrice. Elle vient de publier ‘J’écoute ce que mon coeur veut vraiment’, un petit cahier d’exercices pour apprendre à être pleinement soi-même. Une jolie promesse dans notre monde aseptisé où les injonctions des diktats sont nombreux (et souvent lourds) à porter. Pour reconnaître l’avantage de la méthode, il suffit de se remémorer la maxime d’Antoine de Saint-Exupéry: « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux ».

Respect et bienveillance

« Parce que le cœur sait ce qui est juste. Quelles que soient nos religions, notre éducation, nos expériences, il s’agit de retrouver en nous ce cœur d’enfant qui n’est ni jaloux, ni raciste, ni violent… Il est un cœur pur débordant d’amour » écrit Isabelle Wats. Comment y parvenir? En commençant par développer du respect et de la bienveillance pour… soi-même! « Etre bon pour soi, c’est adopter un comportement nourrissant pour qui l’on est. C’est accepter de vous regarder avec les yeux du cœur et être dans la gratitude pour la personne vivante que vous êtes. C’est admirer vos capacités de perception, votre corps habile à vous mouvoir et votre esprit subtil pour apprendre et comprendre. »

Dorénavant, à chaque pensée, demandez-vous: « Est-ce que ce que je pense est bienveillant et respectueux envers moi? » Si vous obtenez deux oui: vous êtes dans la bonne direction. Si ce n’est pas le cas, c’est votre mental qui parle: bâillonnez-le!

Bâillonner son mental

En le bâillonnant, on s’autorise à rêver à nouveau, on ouvre la porte des possibles. Il suffit de se poser simplement la question « si tout était possible, j’oserais… ». Ne pensez qu’à vous en répondant à la question. Ne pensez ni à vos enfants, ni à votre conjoint ou vos parents. Juste à vous. « Parfois l’impossible n’est qu’une vue de l’esprit ». Le plus difficile sera de dépasser… vos propres peurs!

Oser changer

Pour apprendre à prendre votre courage à deux mains et oser changer, trois questions intéressantes à se poser: « Quel est le bénéfice de rester dans la situation actuelle? »; « Comment puis-je faire pour que ce soit encore pire? » et « Quels seraient les bénéfices si j’osais changer? ».

Le cœur à l’ouvrage

Changer oui, mais pour faire quoi? Si vous ne savez pas ce que vous voulez faire, Isabelle Wats conseille de méditer plusieurs jours sur la question « Quel est mon but dans la vie? ». Dans son cahier d’exercices, elle décrit une méditation sacrée pour apprendre à se mettre à l’écoute de ses sensations qui ne mentent pas. Puis de les mettre par écrit, « en laissant l’âme s’exprimer ».

Développer sa confiance

L’idée est de lâcher prise et de faire fi de toutes ces peurs qui vous paralysent et vous empêchent de réaliser de grandes choses. Les freins au lâcher prise? Le fameux ‘Oui mais’… qui signifie souvent ‘non’. Gardez à l’esprit que vos peurs sont vos meilleures ennemies. Si certaines sont justifiées (et vous permettent de ne pas sauter dans le vide par exemple), d’autres sont liées à des croyances, des idées reçues ou des schémas du passé. N’ayez pas peur de les remettre en question pour avancer. Et gardez à l’esprit la citation de Jacques Salomé: « Derrière toute peur se cache un désir ».

Créer une nouvelle réalité

Selon le principe que nous attirons ce que nous croyons, pensez à ce que vous désirez le plus! Isabelle Wats invite à construire une phrase créatrice en partant de vos peurs. Imaginons que vous ayez peur d’échouer, l’inverse serait ‘je désire réussir’. Sauf que ce désir, vous allez vous l’approprier au présent. Votre phrase créatrice sera: ‘Je réussis avec facilité’.

Pour que la phrase ait la puissance d’un mantra, veillez à ce qu’elle soit simple et courte, au présent, positive et qu’elle résonne en vous. Répétez-la pendant 21 jours le plus souvent possible.

Une fois connectée à votre cœur, (re)lisez et adoptez les quatre accords toltèques, mettez l’amour aux commandes de votre vie et laissez-vous transformer vos rêves en réalité.

Si le sujet vous intéresse, allez jeter un oeil à « L’envers du décor: la blogueuse Aimee Song parle en toute franchise« , « Test psycho: êtes-vous hyper émotive ou control freak? » et « FOMO vs. JOMO, ou quand rester chez soi devient tendance »

Tags: Coeur, écouter, Intuition, Univers.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures