Survivre au Blue Monday

blue monday
©Unsplash / Averie Woodard

Envie d’échapper au Blue Monday, la déprime post-fêtes de fin d’année? Adoptez ce petit rituel pour vous en sortir avec le sourire.

Surnommé Blue Monday par les britishs, le troisième lundi de janvier est considéré comme le jour le plus déprimant de l’année. En cause? La convergence de plusieurs paramètres négatifs tels le début de la semaine, le salaire du mois pas encore tombé, le mauvais temps, les dettes de Noël, l’arrêt des bonnes résolutions… Mal préparée, c’est la déprime assurée. Dans son ouvrage ‘Les 4 saisons de la bonne humeur’ (éd. JC Lattès), le professeur Lejoyeux décline quelques astuces pour l’esquiver…

Trouver une musique anti-déprime

«L’un des meilleurs traitements naturels de l’âme et du corps. Si vous voulez agir sur votre bonne humeur, il vaut mieux élargir un peu votre catalogue de compositeurs.» Une des œuvres les plus stimulantes qui diminue stress et douleur? Celle de Mozart. Avec notamment la Sonate pour deux pianos, Kochel 448 ; Don Giovanni: Finch’han dal vino ; ou encore La marche Turque sous les doigts de Vladimir Horowitz.

L’instrument de musique qui a le plus d’effets bénéfiques sur la bonne humeur? La batterie. Les batteurs de jazz aident à chasser moments de colère et d’énervement. Le disque le plus adéquat pour stimuler pensées et émotions? Moanin’ d’Art Blakey et Les Jazz Messengers.

À écouter 10-15 minutes le matin au lever, et le soir dans un fauteuil. Effet revigorant assuré.

Se réveiller une demi-heure plus tôt

Vous êtes plutôt ‘du soir’? Sachez alors que vous êtes plus sensibles aux coups de déprime de l’hiver. Pourquoi? Car votre résistance à la baisse de luminosité et aux jours plus courts est moindre. La bonne nouvelle, c’est qu’être ‘du matin ou du soir’ est avant tout une affaire d’habitude, de culture et… des cycles de la mélatonine (l’hormone qui régule l’éveil et le sommeil).

Le mieux est de renforcer votre tendance matinale en allant vous coucher une demi-heure plus tôt, et vous réveiller une demi-heure plus tôt également. Une façon d’adapter votre cycle de mélatonine aux jours plus sombres. Trop dur? Débutez par tranche de dix minutes…

Adopter le toucher affectif

Pour pratique cette technique anglaise, il suffit d’un blush (pinceau à maquillage). On peut le pratiquer seule ou avec un(e) ami(e). Placez le blush sur la face interne de l’avant-bras. Sans le regarder. Après trois secondes, déplacez-le pour le reposez à un autre endroit. Allégez la pression au fur et à mesure des différents contacts.

Ce toucher permet de réveiller les émotions et de diminuer la peur du plaisir. Il stimulerait également la dopamine, molécule de l’énergie et de l’action.

Facile? Pas autant que cela en à l’air: les personnes déprimées ne la supporteraient pas !

Bouger 

Obligez-vous à marcher six minutes quotidiennement en extérieur. Mais également à vous exposer au minimum une heure par jour à la lumière (de préférence naturelle mais une lumière artificielle fera l’affaire), pour doper votre taux de sérotonine, hormone de la bonne humeur. Effet anti-Blue Monday assuré!

Avantage connexe : cela diminue la sensation de faim, en limitant la ghréline, une des molécules maintenant artificiellement la sensation de faim.

 

Suivez Marie Claire sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances, astuces beauté, infos culture, lifestyle et bien plus encore.

Tags: Astuces, Blue monday, Déprime, Psycho.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures