Le Pain Quotidien fait peau neuve avec une carte « back to the roots »

par Marine Lemaire
marieclaire_le_pain_quotidien
©Le Pain Quotidien

Avec une carte flambant neuve et des partenariats plus réfléchis, Le Pain Quotidien s’assure un futur plus vert et un véritable retour à l’essentiel. Moins de sucre, moins de fioritures, mais toujours plus de saveurs et de gourmandise, telle est la promesse de ce renouveau.

1/

Des souvenirs d’enfance

En 1990, Alain Coumont fonde Le Pain Quotidien, un lieu chaleureux où le passé effleure le présent. La beauté de la boulangerie artisanale rencontre sa passion pour la cuisine française autour d’une table commune en joli bois ancien. Son ambition n’est autre que retrouver les bonheurs simples de son enfance : le parfum enivrant des pains chauds qui sortent du four, le charme de l’instant présent… Cette philosophie se reflète aujourd’hui dans ses 200 restaurants à travers le monde.

2/

Nouveau menu : un retour à l’essentiel

On connait tous Le Pain Quotidien pour ses succulentes tartines et viennoiseries généreuses. Et la hausse de leur prix ne vous avait certainement pas échappé. Avec son nouveau menu, l’enseigne remet la simplicité au goût du jour.

Sur cette carte, on retrouve les grands classiques d’Alain Coulon, exempts de garnitures futiles et superflues. De cette façon, les goûts parlent d’eux-mêmes, explosant de 1000 saveurs au contact de nos fins palais. Les ingrédients, de saison et majoritairement issus de l’agriculture biologique, sont travaillés à l’ancienne et sans chichis. Et chacun y trouve son bonheur : les savoureuses options végé, sans lactose et sans gluten côtoient gaiement les recettes carnivores réconfortantes.

 

Lire aussi : What the health? Le retour de la boîte à tartines

3/

Des partenariats responsables

PermaFungi

C’est la champignonnière urbaine innovante et écologique de Bruxelles. Dans les caves de Tour et Taxis, 600 kilos de marc de café sont revalorisés chaque semaine. Rien ne se perd, tout se transforme. Ici, les pleurotes et les chicons poussent sur les restes de café recyclés. Cette coopérative supprime intégralement un déchet pour créer plusieurs produits en économie circulaire.

Simone a soif!

Simone a soif! crée des boissons bio, artisanales et belges à partir de vapeurs de plantes (hydrolats), mélangées avec des fruits ou légumes locaux fraichement pressés et de l’eau. Leur petit nom ? Les hydrolades. Sans sucres ajoutés, aspartame ou autre édulcorant, leur goût est aussi subtil qu’une infusion. La marque a récemment imaginé une boisson exclusive pour Le Pain Quotidien : l’hydrolade açaï – basilique. Et c’est un réel succès !

 

Lire aussi : 4 lieux pour consommer durable à Bruxelles

 

Si le sujet vous intéresse, allez jeter un oeil à : « La superfood s’invite dans nos assiettes », « Que déjeune-t-on en Europe? La réalité face aux stéréotypes » et « Bois ton petit déjeuner: le café est-il un repas? »

| | | |
Tags: Adresse, Bio, Cuisine, Food, Green, Healthy, Lifestyle, Vegan, Végétarien.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures