Le HIIT : l’entraînement pour les impatientes

Camille Vernin
hiit
©Getty Images

Le HIIT (« High Intensity Interval Training », ou entraînent fractionné de haute intensité) est un entraînement qui, comme son nom l’indique, consiste à alterner des moments de haute intensité et de faible intensité. Par exemple, sprinter pendant 30 secondes puis marcher 1 minute. Si cet entraînement développé par le professeur Izumi Tabata rencontre un succès fou, c’est parce qu’il promet un corps de rêve en un minimum de temps! Pourquoi l’adopter?

Le HIIT améliore la perte de poids tout en favorisant la masse musculaire

On l’a compris, cet exercice d’un nouveau genre joue davantage sur l’intensité que sur la durée de l’entraînement. Tout repose sur l’effort et le dépassement de soi. On fait travailler son organisme au maximum pour pousser le corps à aller puiser dans les graisses et brûler les calories. Le gros avantage par rapport à l’entraînement classique, c’est qu’en privilégiant l’intensité, notre métabolisme va continuer à brûler des graisses plus de 24 heures après l’effort!

C’est ce qu’on appelle l’afterburn effect. Le corps, lors d’un effort particulièrement intense, est soumis à une série de stress inhabituels: augmentation du rythme cardiaque, consommation importante d’oxygène, augmentation de la température corporelle et petits traumatismes musculaires. Pour compenser ces phénomènes, l’organisme va aller puiser dans les graisses. Plus l’effort sera intense, plus longtemps le corps continuera à aller pomper dans nos réserves pour retrouver son équilibre.

Les graisses abdominales sont les premières concernées. Parfait pour se sculpter un ventre musclé avant l’arrivée de l’été.

Avec l’entraînement fractionné, dites adieux aux séances interminables!

L’autre avantage du HIIT: il ne vous demande que quelques minutes. De plus, les résultats arrivent plus rapidement qu’un entraînement classique. Un groupe d’universitaires établi au Québec a réalisé une étude démontrant l’efficacité du HIIT. Ils ont effectué des tests sur deux groupes de sujets âgés de 18 à 32 ans. Le premier groupe devait effectuer 15 semaines d’exercices d’endurance. Le second groupe, 10 semaines de HITT. Résultat? Les sujets ayant pratiqué l’HIIT avaient éliminé 9 fois plus de graisses et cela en 5 semaines de moins. Plus question d’utiliser l’excuse: « Je n’ai pas le temps« .

La méthode Tabata: 4 minutes de sport intensif

Cette méthode est née des recherches du professeur Izumi Tabata sur des athlètes de l’équipe olympique japonaise de patinage de vitesse.

Il s’agit de 20 secondes d’exercice intensif suivies de 10 secondes de récupération, à répéter 8 fois pour un entraînement total de 4 minutes. Un seul impératif: se donner à fond. « Si vous vous sentez bien juste après une séance, c’est que vous ne l’avez pas bien faite », déclare le professeur Tabata.

La méthode Tabata est sans doute la plus célèbre, mais elle n’est pas la seule. L’avantage de l’entraînement fractionné, c’est qu’il s’adapte à n’importe quelle activité: vélo, running, marche, natation, exercices sur place,… On peut travailler en salle, à l’extérieur ou chez soi. Le programme parfait consiste à réaliser 2 à 3 séances par semaine, d’environ 20 minutes chacune.

Le site de fitness Litobox nous propose différentes séances de HIIT expliquées et illustrées avec des conseils en prime. Pour débuter, il nous propose un entraînement complet en 7 minutes 50. L’important est d’y aller à son rythme et de bien s’échauffer avant chaque entraînement. Qui dit mieux?

Si cet article vous a plu, allez jeter un oeil à « Le Verdict: le programme remodelant corps Fit 4 Spring« , « 4 applications running pour (enfin) s’y mettre! » et « Le Verdict: Paul Tucker Personal Training« 

Suivez Marie Claire sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances, astuces beauté, infos culture, lifestyle, food et bien plus encore.

Tags: HIIT, Sport, Tabata, Tendance.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures