« Lagom », le bien-être à la suédoise

par Marie Trogu
marieclaire_lagom
©Instagram @lagomist.co & @cloudykitchen

Après le « Hygge » Danois, on retrouve le « Lagom » Suédois. Mais d’où vient cette nouvelle tendance et que signifie « Lagom »? On vous explique tout ce que vous devez savoir sur cette philosophie suédoise.

Le Lagom, qui se prononce « lar-gom », est une philosophie tout droit venue de Suède. Ce mot est intraduisible. Il prône la simplicité, la modération et la stabilité. Loin de la surconsommation et d’un rythme de vie effréné, le Lagom privilégie le « juste milieu ». On vous explique trois points clés de ce nouveau bien-être.

Consommer peu mais bien

Dans cet art de vivre, on retrouve une partie économique et écologique: on évite de consommer en excès et on pense aux conséquences pour la planète. En se basant sur celui-ci, on donne un sens à sa vie, on prend conscience de ses actes et on se libère d’une consommation impulsive. On achète responsable et sans abus.

 

À lire: « Fika, la pause café à la Suédoise »

 

Le but ? Chaque article que l’on possède doit durer dans le temps. Anne Thoumieux, auteure du livre « Le Livre du Lagom« , nous propose de faire du troc, du recyclage, d’acheter au jour le jour ou encore de boycotter les marques qui polluent. Une des marques de vêtements typiquement Lagom est Acne Studios.

1/

Être naturel-le

On oublie le surplus de produits de beauté dans sa salle de bain. Exit le contouring et autres tendances make-up, on se concentre sur un produit en particulier, qui convient à notre type de peau. Les Suédoises se dirigent naturellement vers le look total « nude« . On n’oublie pas notre planète: on préférera les produits plus naturels.

 

À lire: « Les marques de cosmétiques durables et 100% belges »

 

Au niveau du corps, la théorie du Lagom déconseille les séries d’abdominaux à répétition, par exemple, mais les efforts modérés. On profitera donc d’un sauna suivi d’un bon bain froid pour se tonifier.

Une publication partagée par Kamilah (@glow.kam) le

2/

Se nourrir avec juste ce qu’il faut

La plupart du temps, les Suédois cultivent leurs propre légumes ou fruits. Ils préfèrent des recettes qui demande le moins d’équipement possible. On consomme local et de saison. Et évidemment, on met dans son assiettes comme quantité « juste ce qu’il faut ». Le Lagom prône aussi le partage. On aimera donc cuisiner en famille ou entre amis pour renforcer les liens.

 

À lire: « 4 lieux pour consommer durable à Bruxelles »

 

On prendra également des pauses « Fika« . Se sont des pauses que l’on prend au travail mais au lieu d’être solo devant la machine à café, on prend une vraie pause entre collègues autour d’un café et d’une gourmandise. On vous parle plus en profondeur du Fika ici: Fika, la pause café à la Suédoise 

Retrouvez « Le Livre du Lagom » d’Anne Thoumieux sur www.fnac.com au prix de 14,95 €.

Vous aimez ce sujet ? Voici d’autre articles qui pourraient vous plaire : « Survivre au Blue Monday« , « Un mois sans râler: 5 astuces concrètes pour y arriver », « 4 accords à passer avec soi-même pour une année plus bienveillante » et « Réveillez vos 4 héros intérieurs: on vous livre la méthode ici!« 

| | | |
Tags: Bien-être, Lagom, Philosophie, Psychologique, Santé, Suédois, Tendance.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures