Journée mondiale de la contraception : qu’est-ce que la balle intra-utérine (IUB) ?

par Camille Vernin
marieclaire_contraceptif
©Presse

Aujourd’hui, c’est la journée mondiale de la contraception. L’occasion de mettre fin aux idées reçues autour du dispositif intra-utérin (DIU).

L’inquiétude liée aux effets secondaires nocifs des contraceptifs s’est accrue ces dernières années suite à une conscientisation plus grandes des femmes à propos de leur contraception. Le débat s’est largement ouvert sur le sujet et de plus en plus de moyens de contraception ont vu le jour. Parallèlement, une enquête a souligné une baisse de satisfaction vis-à-vis de la pilule et du préservatif. Elle a également remarqué une augmentation dans le changement de types de contraceptifs et de marques de pilules.

Les changements de contraception ont explosé et concernent désormais près d’une Belge sur 2. D’accord, les Belges ne sont pas satisfaites de leurs moyens de contraception, mais pour quelle alternative opter alors?

 

Lire aussi: Toilette intime: ces pratiques à bannir (d’urgence)

 

Opter pour une contraception avec ou sans hormones ?

C’est une question récurrente. De plus en plus de femmes font entendre leur voix pour une contraception sans hormones. En Wallonie, elles sont 56% à craindre la présence d’hormones. En cause? Les effets secondaires comme l’acné, la baisse de libido, la prise de poids et les changements d’humeur.
Une alternative connait un réel engouement: la balle intra-utérine (IUB™). Il s’agit d’un DIU de forme sphérique et sans hormones. Pourtant, malgré son succès grandissant, il souffre encore des nombres idées reçues qui circulent depuis longtemps sur les dispositifs intra-utérins. Elle ne serait pas indiquée pour les jeunes-femmes, elle augmenterait le risque d’être stérile, etc. Le docteur Johan Van Wiemeersch, gynécologue du campus Saint-Augustin à Anvers, a démêlé pour nous le vrai du faux. Mais d’abord, présentation :

Qu’est-ce que la balle intra utérine?

Le dispositif intra-utérin (DIU) sphérique sans hormones est également connu sous le nom de « boule de cuivre« . Il s’agit d’une méthode contraceptive fiable, réversible et efficace jusqu’à 5 ans. Son originalité est qu’il est le plus petit DIU disponible sur le marché.
A quoi est-ce que ça ressemble? Il se compose d’un fil à mémoire de forme sur lequel sont réparties 17 perles de cuivre. Une fois dans l’utérus, il se déploie et prend la forme d’une sphère d’environ 15 millimètres de diamètre. Contrairement aux stérilets classiques en forme de T, il n’a pas de partie dure ou saillante. Sa forme lui permet de s’adapter à la structure de l’utérus.
DIU sphérique sans hormones contraception

Presse

 

 

7 idées reçues sur le dispositif intra-utérin :

 

FAUX : « La contraception intra-utérine n’est pas indiquée pour les jeunes femmes »

L’arrivée de la nouvelle génération de DIU (avec ou sans hormones) permet aux jeunes-femmes ou aux femmes n’ayant pas eu d’enfants de jouir de ce moyen de contraception. La « boule de cuivre », de par sa nouvelle forme, est approprié pour les femmes à partir de 15 ans.

 

VRAI & FAUX : « Le DIU provoque de l’acné»

« Les femmes qui portent un DIU hormonal souffrent parfois d’acné. Ce n’est pas le cas avec l’IUB™ qui ne contient pas d’hormones, ce qui constitue un atout majeur pour les femmes à tout âge. Les femmes souffrant d’acné suite à l’utilisation d’un DIU hormonal peuvent donc opter pour une boule de cuivre. Il offre la même protection à long terme et est fiable pour éviter une grossesse – mais sans hormones. »

 

Lire aussi: Journée mondiale contre l’endométriose: le point sur une maladie toujours méconnue

 

FAUX :« Le stérilet augmente le risque d’être stérile »

« Il s’agit d’une idée reçue tout à fait incorrecte. Après avoir retiré le DIU, vous pouvez tomber enceinte. Le DIU est une contraception totalement réversible. » rassure le Dr. Van Wiemeersch.

 

VRAI & FAUX : « La pose et le retrait d’un DIU sont douloureux »

Beaucoup de femmes redoutent la pose du stérilet car elle peut provoquer des crampes et de légers saignements. Le retrait peut également s’avérer gênant et douloureux pendant quelques minutes mais disparait très rapidement. Ca dépend vraiment d’une femme à l’autre.

Et avec l’IUB™​ ? La pose est très facile grâce au petit diamètre du tube d’insertion (3,2 mm). De par sa forme sphérique (avec un diamètre de seulement 15 mm). Cela réduit les risques de perforation et d’expulsion, ainsi que d’irritation de la paroi utérine – donc moins de crampes ou de saignements. Lors d’une consultation chez le médecin, l’IUB™ est retiré à l’aide de deux fils bleus qui sortent du col de l’utérus dans le vagin. La sphère se déroule naturellement et rapidement – et glisse facilement hors du col de l’utérus.

 

VRAI & FAUX : « Le DIU empêche d’avoir ses règles »

Les femmes optant pour un DIU hormonal ne sont parfois plus réglées. Avec un DIU sans hormones (comme l’IUB™), la patiente a ses menstruations chaque mois. Son cycle suit son cours 100% naturellement.

 

FAUX : « Le DIU est gênant lors des rapports sexuels »

Pendant les rapports sexuels, la patiente ne sent pas l’IUB™. Cependant il peut arriver que le partenaire sente légèrement les fils (ce sont ces fils qui permettent de retirer IUB™ plus tard), dans ce cas le médecin peut les couper plus courts afin d’éviter tout inconfort. L’IUB™ ne protège pas des infections sexuellement transmissibles, il est donc fortement recommandé d’utiliser un préservatif lors de relations sexuelles avec un nouveau partenaire. Les fils n’endommagent pas le préservatif.

 

VRAI : « Le DIU a des effets secondaires »

Chaque contraceptif a des effets secondaires. Le DIU ne fait pas exception à la règle. Il existe une grande différence entre les DIU sans hormones au cuivre (tels que l’IUB™) et les DIU hormonaux :

DIU sans hormones: les effets secondaires les plus fréquents des DIU au cuivre sont des règles plus abondantes et plus longues ainsi que de légers saignements entre les règles. Ces effets s’atténuent généralement après 2 ou 3 mois, période nécessaire à l’adaptation de la cavité utérine à tout dispositif contraceptif intra-utérin.

Le Dr. Van Wiemeersch constate que « avec le DIU sphérique sans hormones, ces saignements sont moins prononcés qu’avec un DIU au cuivre classique ».

• DIU hormonaux: les effets secondaires les plus fréquents sont des saignements irréguliers, des seins douloureux, des maux de tête et de l’acné.

 

| | | |
Tags: Corps, Féminisime, Healthy, Santé.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures