Interview: Because entend démystifier le tatouage

marieclaire_because
©Because

Un salon de tatouage vegan? Ouvert par deux soeurs? Et qui propose aussi un concept store? On doit admettre que, lorsque  nous avons entendu parler de Because, un salon de tatouage et concept store, notre curiosité a tout de suite été piquée au vif. Découverte de ce tattoo studio d’un nouveau genre.

Charlotte et Manon sont soeurs et entrepreneuses. Elles ont ouvert leur salon de tatouage vegan à Bruxelles, et on est allés à leur rencontre:

Comment vous présenteriez-vous en quelques mots?

Manon: j’ai étudié les Sciences Politiques et le droit à l’ULB. Maintenant je travaille dans les marchés publics et je vais garder mon boulot là-bas. Je lance donc Because avec ma soeur en parallèle.

Charlotte: j’ai fini mes études de Relations Presse à l’IHECS en juin 2017. J’ai toujours eu envie de créer ma propre société, déjà en rhéto j’avais ma mini entreprise. Après discussions avec Manon, on a eu envie de se lancer car j’avais l’impression que c’était un peu maintenant ou jamais!

 

Lire aussi: « 7 marques de maquillage cruelty free » 

 

Quelle est la plus grosse difficulté rencontrée pour vous lancer?

Manon: je dirais avoir un prêt! C’était un peu le parcours du combattant pour le côté financier.

Charlotte: oui, c’était clairement le prêt. On n’avait pas vraiment de patrimoine, Manon continue de travailler et on ne tatoue pas nous-mêmes. On s’est posé la question de savoir si on pouvait ouvrir un salon de tatouage sans tatouer nous-mêmes, mais on ne peut pas non plus être complètement multi-casquettes tout le temps, sinon on ne peut plus suivre.

Manon: en Belgique, il y a beaucoup de structures d’accompagnement mais si l’on veut s’inscrire dans les programmes et autres bootcamps, cela prend du temps; les programmes ne commencent pas tous directement et/ou durent 6 mois et on ne pouvait pas se permettre ça. On a finalement fait appel au guichet d’économie locale de Saint-Gilles qui nous a beaucoup aidées. Tous les professionnels que l’on a rencontrés en cours de route nous ont énormément aidées et se sont vraiment impliqués dans le projet. D’ailleurs ils passent tous au salon depuis l’ouverture!

 

Lire aussi: « Les marques de cosmétiques durables et 100% belges »

 

Le côté « vegan », pourquoi? Avez-vous ressenti une demande ou bien est-ce l’effet de mode?

Manon: moi j’ai senti la demande du style de tatouage que l’on propose, à savoir des tatouages plutôt design, raffinés et délicats. Tout le monde a envie de se faire tatouer mais au final, peu de gens osent pousser la porte des salons plus classiques. Ici, ça s’appelle « Because » parce l’on peut venir avec ce qu’on veut: même si l’on a envie de se faire un petit coeur on vient « parce que » on en a envie et c’est tout.

Charlotte: bien sûr le vegan est en vogue et, quand j’ai voyagé, j’ai vu pas mal de salons de ce style à l’étranger. Quand j’ai voulu moi passer le cap et que j’ai cherché un salon de tatouage cosy et relaxant à Bruxelles, je n’en ai pas trouvé facilement. Pour le côté vegan, on est très sensibles à la cause animale et donc on s’est dit que c’était un pas dans ce sens, c’était une évidence pour nous.

Mais du coup, c’est quoi un salon de tatouage vegan?

Charlotte: nos encres ne contiennent pas de glycérines ou gélatines animales, ne contiennent pas de « noir animal » qui est du charbon fait à partir d’os calcinés d’animaux. Idem pour les calques de transferts et les produits de soins, il n’y a aucune origine animale ou test sur les animaux.

Because tattoo tatouage salon bruxelles

Because

 

Lire aussi: « Les quatre comptes Vegan les plus délicieux à suivre sur Instagram »

 

Vous n’êtes pas tatoueuses vous-mêmes, du coup comment avez-vous trouvé vos tatoueurs?

Charlotte: on a mis des annonces sur des sites et forums, on en a rencontré pas mal mais on a vraiment accroché avec Josh, qui tatoue à la machine et Ubay, qui est hand poker, qui tatoue donc point par point. Ils sont assez complémentaires car ils ont deux styles différents, et ils sont super ouverts! Ils ont conscience qu’un premier tatouage est un cap et ils prennent le temps avec les clients pour bien comprendre leurs envies.

Est-ce qu’il y a des gens qui poussent la porte et demandent un tatouage sur un coup de tête? 

Charlotte: oui! On a ouvert il y a peu de temps mais on a déjà eu plusieurs personnes qui se sont faites tatouer directement. Je pense que le premier tatouage est toujours hyper réfléchi mais les suivants c’est parfois sur un coup de tête.

Manon: moi j’ai été très étonnée lors de notre soirée d’ouverture! Le soir-même, il y a une fille qui s’est faite tatouer alors que ce n’était pas prévu. Donc je pense qu’on a passé ce cap où, comme c’est maintenant assez commun et à la mode de se faire tatouer, les gens n’hésitent plus aussi longtemps.

Comment c’est de bosser en famille?

Manon: c’est une expérience super positive! Le seul truc dommage c’est que, pendant la période de rush pour l’ouverture, on ne parlait que de ça. Mais il y a une très grande confiance, je sais que Charlotte est hyper pro et elle sait que je suis hyper pro, on se dit les choses quand ça va mais aussi quand ça va pas. En tous cas maintenant, on a retrouvé notre relation de soeurs!

Charlotte: oui, on se connaît très bien donc on a une confiance aveugle mutuelle et un grand respect, c’est l’avantage de travailler en famille.

Because Tattoo Studio & concept store, Place de la Petite Suisse, 9 Ixelles. Infos sur tattoostudiobecause.be.

Si le sujet vous intéresse, vous devriez aimer: « Bruxelles: foncez chez Bistro Madame avant que tout le monde n’en parle » , « Alerte hotspot: le Comptoir Rodin et son incroyable brunch » et « Rencontre avec le duo derrière Le 203, notre nouveau restaurant préféré à Bruxelles« 

| | | |
Tags: Bruxelles, Hotspot, Tatouage, Vegan.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures