Harcèlement en milieu scolaire: les symptômes d’un enfant ou ado harcelé

par Lucie Delplanque
mc_harcelement
©Unsplash. Michal Parzuchowski

Qu’il soit moral, physique ou sexuel, le harcèlement est désormais omniprésent dans notre société. Envers une femme, un homme ou un enfant, nous sommes souvent démunies quand il s’agit de reconnaître les signes d’un comportement inadéquat. Chez les plus jeunes, c’est la cour de récréation qui est devenue le théâtre d’actes méchants et mal intentionnés. On vous livre quelques clés pour savoir reconnaître un enfant harcelé.

Reconnaître un enfant victime de harcèlement

Un enfant qui est harcelé à tendance à s’isoler, c’est une manière pour lui d’éviter toute discussion au sujet de son état. En général, il n’a pas envie de discuter de ce qui lui arrive. Soit il a peur parce qu’il est menacé, soit il se sent honteux de ne pas être assez fort pour réagir tout seul. Le harcèlement qu’il subit a aussi des grosses conséquences sur son comportement à l’école. Il traine les pieds pour y aller et ses notes ont chuté. Si tous ces signes se répètent, alors il faut s’alarmer et entrer en contact avec le personnel enseignant.

 

Lire aussi: « Etre ado en 2018: Marie dénonce le harcèlement sur les réseaux sociaux » 

 

Dans ce genre de cas, il y a quelques manières de réagir. Commencez par lui poser les bonnes questions et n’ayez pas peur des mots. S’il revient des cours avec un coup, ne lui demandez pas ce qu’il a fait mais plutôt si quelqu’un lui a fait du mal. Si le harcèlement se déroule sur le chemin du retour, par exemple, changez les habitudes. Faites en sorte qu’il ne rentre plus tout seul ou bien qu’il rentre plus tôt.

 

Lire aussi: « Instagram: se protéger pour mieux en profiter » 

 

Quand ils sont plus petits, les violences sont souvent matérielles. Les enfants déchirent les cahiers, cassent les crayons ou piétinent le journal de classe. En vérifiant l’état du matériel, on peut en apprendre un peu plus sur la vie de son enfant à l’école. Si vous avez des doutes ou des interrogations, parlez en aux professeurs. Même s’ils sont en première ligne, ils n’ont pas toujours les outils pour reconnaître directement les signes du harcèlement. Si vous mettez l’accent sur quelque chose, ils pourront être plus attentifs et donc, prévenir plutôt que guérir. Cependant, certains enfants ne montreront jamais de signes de harcèlement. C’est ici que réside tout le danger. Soyez attentifs à tout et discutez avec son entourage scolaire proche si vous avez des doutes.

Si vous êtes confrontée au harcèlement, voici quelques associations qui pourraient vous aider:

Si le sujet vous intéresse, allez jetez un oeil à « Le business des influenceurs, réellement rentable?« , « #MeToo: les réseaux sociaux pour dénoncer le harcèlement sexuel » et aussi à « DearCatcallers: le compte Instagram qui dénonce le harcèlement de rue« 

| | | |
Tags: école, Enfants, Harcèlement, Harcèlement scolaire, Parents.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures