DearCatcallers: le compte Instagram qui dénonce le harcèlement de rue

Yasa Allameh
DearCatcallers
©Instagram@dearcatcallers

Le catcalling vous dit quelque chose? C’est le harcèlement de rue auquel sont sujettes les femmes. Du sifflement aux ‘psst’, tout y passe pour nous mettre mal à l’aise dans les rues. DearCatcallers s’attaque a ce fléau, comment?

DearCatcallers est un compte Instagram créée par Noa Jansma, une jeune Amstellodamoise de 20 ans qui tente de s’attaquer à ce problème en prenant des selfies avec ses harceleurs pendant un mois, pour mieux montrer aux gens dans quel contexte ces harcèlements surviennent et mettre une image sur ce problème.

Ce projet peut paraitre insensé mais cette jeune étudiante veut lutter contre l’objectivation des femmes. Le but n’est évidemment pas de mettre ces hommes en avant mais justement de montrer à quel point ces hommes pensent que ce qu’ils font est ‘normal’. Sur les selfies, on peut notamment voir ses harceleurs la prendre par les épaules avec un grand sourire, avec une allure fière. Rien de surprenant lorsque nous voyons les commentaires qui accompagnent ses harcèlements.

Nog een keer #dearcatcallers *psssssst, kissing sounds and whistling »

Une publication partagée par dearcatcallers (@dearcatcallers) le

Elle présente ce projet comme un travail d’art en reprenant dans la photo « l’objet et celui qui objectivise », les deux réunis dans une photo avec « un ratio inversé », puisqu’elle se trouve « en premier plan et les hommes en second plan. » Le projet est extrêmement important, alors que le harcèlement des femmes est encore trop souvent minimisé. D’ailleurs, elle-même explique que parfois elle n’a pas osé prendre de selfies pour sa propre sécurité. Sur les photos, Noa a une expression blasée tandis que les catcallers ont un grand sourire, très décontracté. Plutôt paradoxal vu l’effet que leurs actes produisent sur nous, non?

Mmmmmm beautiful sweet girl #dearcatcallers

Une publication partagée par dearcatcallers (@dearcatcallers) le

C’est donc une nouvelle manière de mettre en lumière ce problème sociétal auquel personne ne semble pouvoir faire grand chose. Beaucoup de personnes vont même jusqu’à dénigrer ce phénomène! Elle appelle les autres femmes à se joindre à elle pour sensibiliser un maximum de personnes à travers le monde entier en mettant en place le #DearCatcallers.

#dearcatcallers

Une publication partagée par dearcatcallers (@dearcatcallers) le

Si le sujet vous intéresse, allez jetez un oeil à « Marathon de Bruxelles: l’organisation équilibre le prize money hommes/femmes », « Campagne de sugardating: pourquoi c’est important » et « Chrysalide: un atelier belge destiné aux femmes pour accepter et (enfin) aimer son corps ».

Tags: Dearcatcallers, Droit des femmes, Droits des femmes, Harcèlement de rue, Selfies.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures