Tout connaître sur l’ail des ours, ce petit trésor gustatif

Manon de Meersman
ail des ours
©Unsplash

Avez-vous déjà entendu parler de l’ail des ours? Connu pour ses multiples vertus médicinales, cet aliment, également appelé « ail sauvage » ou encore « ail pétiolé », ressemble aux premiers abords à du muguet, mais diffuse une douce senteur d’ail qui ne trompe pas! Zoom sur ce petit trésor qui ravit nos papilles, mais aussi notre organisme.

L’ail des ours apparaît à la fin de l’hiver et au début des printemps. Il pousse généralement dans des petits endroits humides et où la lumière n’envahit pas l’environnement. On le retrouve généralement le long de petits cours d’eau et ses petites fleures blanches apparaissent entre les mois d’avril et juin… Nous sommes donc en plein dans la période! De quoi faire le point sur cet aliment aux mille et une vertus.

 

A lire aussi: « Ces aliments ‘healthy’ dont il vaut mieux se passer » 

 

L’ail des ours, un purifiant naturel

L’ail des ours présente plusieurs avantages pour l’organisme. Tout d’abord, il agit contre le mauvais cholestérol qui provient des graisses saturées retrouvées dans les aliments d’origine animale et contribue à faire diminuer la tension artérielle. Il possède également un effet dépuratif qui permet donc de nettoyer l’estomac. De cette manière, l’ail des ours agit comme un antiseptique intestinal. Eh oui, de par son caractère sauvage, il est encore bien meilleur que l’ail traditionnel que l’on retrouve dans nos supermarchés.

 

A lire aussi: « Ces huiles essentielles à toujours avoir chez soi » 

 

L’ail des ours ne se retrouvent d’ailleurs pas dans les grandes surfaces… A moins de se rendre dans des magasins bio, les chances pour en dégoter dans les supermarchés sont faibles. Le mieux que vous avez à faire est d’ouvrir grand vos yeux et vous balader dans des endroits ombragés où il serait susceptible de pousser. Bien entendu, même si une âme d’aventurier sommeille en vous, prenez vos précautions avant toute chose: ne confondez pas l’ail des ours avec d’autres plantes au même aspect.. Pour cela, un moyen de s’assurer qu’il s’agit bien du précieux butin: la fameuse odeur! Pressez les feuilles entre vos doigts. Ca sent l’ail? Tout est sous contrôle!

Comment cuisiner l’ail des ours?

D’une manière générale, ce qui intéresse dans l’ail des ours ce n’est pas le bulbe, mais bien les feuilles ainsi que les petites fleurs blanches et les boutons floraux, même si le bulbe peut tout à fait être cuisiné cru en petite salade avec une vinaigrette. L’idéal est d’intégrer l’ail des ours cru, car cuit il perd de son délicieux goût prononcé en ail. On choisit de le mettre ciselé dans une salade, d’en réaliser un pesto avec de l’huile d’olive ou d’en concocter un bon houmous gourmand à souhait.

Ce que vous pouvez également faire, c’est laisser sécher les feuilles pour ensuite les réduire en poudre et obtenir un assaisonnement pour vos plats du quotidien. Eh oui, l’ail des ours s’associe parfaitement au fromage, aux volailles et même au vin rouge… De quoi réaliser de bons petits plats avec une seule et même épice!

Vous avez aimé cet article? Alors vous aimerez sûrement: « Trois cocktails au goût de printemps », « Crush of the day: la Collezione Speciale Prosecco de Martini », « Notre tendance food du moment » 

Tags: Ail des ours, Santé.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures