Charles Aznavour : non, nous n’oublierons rien

marieclaire_charles_aznavour
©Getty Images

A l’annonce par ses attachés de presse de la mort de Charles Aznavour, la rédaction a poussé un « Oh non! » collectif. Tristesse. Immense tristesse. Celui qui nous a enchantées avec des chansons telles que Emmène-moi, la Bohème, Hier encore,… s’est éteint à l’âge de 94 ans. Il revenait d’une tournée au Japon où une mauvaise chute lui avait cassé un bras. Fatigué, il est rentré chez lui et s’est éteint dans sa maison des Alpilles.

Charles Aznavour est né à Paris de parents arméniens qui l’avaient tout d’abord appelé  Shahnourh. Son père était un ancien baryton devenu restaurateur et sa mère comédienne. Il grandit dans un milieu artistique et se rêve comédien. Après quelques essais au théâtre, il se lance dans la chanson.

Sa voix feutrée « le brouillard qui voile mon timbre » comme il la définissait est tout d’abord un handicap, au fil du temps elle le rendra inimitable. Sa rencontre avec Edith Piaf, en 1946, le mettra sur le devant de la scène et le fera connaître. Il laisse derrière lui un répertoire de 1200 chansons créées en 72 ans de carrière et traduites dans plus de 8 langues. Mais surtout, l’image d’un petit homme For Me Formidable et un géant de la chanson française.

Retrouvez plus d’articles « culture » sur notre site Marie Claire : « 6 vieux films à revoir en ces jours gris », « Vous les avez ratées? Les séries télé préférées de la rédaction » et « Les 8 films les plus attendus de la rentrée »

| | | |
Tags: Charles aznavour.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures