C’est mieux de manger avant ou après le sport?

©Shutterstock

Manger avant ou après le sport, c’est un peu comme la fameuse question de l’œuf ou la poule. Sarah Saïzi, conseillère nutritionniste et coach chez Paul Tucker, dont on vous parlait d’ailleurs récemment ici, nous dit comment faire pour optimiser notre perte de poids et nos entraînements.

Notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner. Et, on ne vous apprend rien, notre carburant à nous, c’est notre alimentation. Plus on bouge, plus on consomme de l’énergie, et plus on brûle de graisses, plus on doit manger. Mais comment faire quand on veut perdre du poids? Manger avant ou après le sport? On a posé la question à Sarah Saïzi, une fille qui ne manque pas d’énergie au vu des films qu’elle poste sur son Instagram.

Après le sport pour perdre ses kilos

Dans l’idéal, il faut manger avant et après toute activité sportive, nous explique Sarah Saïzi. Mais si on veut maigrir, notre organisme doit consommer plus de graisses qu’il n’en reçoit. Donc on repose la question: faut-il manger avant ou après le sport?

Vous trouverez la réponse en partie ici. Une étude récente a testé les deux options sur un panel d’hommes en surpoids. On les a fait marcher une heure à allure modérée. Parfois à jeun, parfois deux heures après leur petit-déjeuner. Les chercheurs ont constaté qu’ils perdaient plus de graisse le ventre vide et que cela avait aussi un impact positif sur leur métabolisme.

D’accord, nous dit Sarah. Mais si on s’entraîne avant le petit-déjeuner, mieux veut avoir pris un dîner copieux la veille. Sans quoi on ne tiendrait pas le coup. Le matin est la période la plus longue où le corps est resté sans apport énergétique. Et pas question ici de courir le marathon. Ce n’est acceptable que si l’activité physique est modérée comme marcher une heure ou courir 20 à 30 minutes. Avant de commencer votre entraînement, n’oubliez pas de boire un petit verre d’eau pour réhydrater votre organisme.

Avant le sport, pour améliorer ses performances

On vous l’a déjà dit, notre corps est une formidable machine qui a besoin de carburant pour avancer. Quand on exerce une activité sportive intensive comme du bodybuilding ou une préparation pour le marathon, on fait donc le plein de super. En d’autres termes, on privilégie les glucides (des sucres lents comme des pâtes complètes). On les mange idéalement une à deux heures avant l’entraînement pour ne pas partir le ventre lourd. Pas de panique, nous rassure Sarah. Avec un entraînement régulier, le corps continuer à brûler des graisses après le sport.

Après le sport pour récupérer

Idéalement, on attend 1 à 2 heures avant de manger, histoire de mieux assimiler les protéines qu’on va ingérer. Si on s’entraîne en pleine journée, on s’offre un snack sain à base de protéines et on évite les sucres et les féculents. Bye bye le paquet de chips qu’on s’offrait après la piscine de l’école…

Et on mange quoi avant ou après le sport?

L’assiette idéale, c’est celle qui combine protéines, glucides et lipides. Mais sachez que si vous ciblez une perte de poids et un gain de muscles, les protéines, végétales ou animales, sont vos meilleures amies. Donc si vous ne pouvez pas partir sans avoir pris de petit-déjeuner, optez par exemple pour un yaourt grec ou deux oeufs.

Quel petit-déjeuner privilégier après le sport? Sarah recommande un petit-déjeuner complet pour bien récupérer après la séance d’entraînement. Il doit toujours apporter une source de protéines (des produits laitiers si on n’est pas intolérante), un fruit, des glucides (l’idéal, c’est l’avoine parce que son indice glycérique est très bas; pour nos recettes rapides aux flocons d’avoine, c’est par ici) et une boisson chaude (sans sucre ni lait).

Pour la conseillère nutritionniste, ceci n’est pas un régime, c’est un mode de vie. Le secret d’une silhouette en pleine forme? Ne pas sauter de repas et surtout manger ses calories, pas les boire. Exit donc les sodas sucrés, les boissons protéinées et autres préparations liquides. Enfin, c’est la coach de conclure: « Si vous n’avez pas pratiqué d’activité physique depuis longtemps, allez-y doucement. Commencez par une séance par semaine, puis deux, puis trois. Il faut que le sport devienne un plaisir, pas une contrainte. » La bonne nouvelle? Comme notre corps fabrique de la sérotonine avec l’effort physique, on devient vite addict!

Envie découvrir le studio Paul Tucker où Sarah est coach et conseillère en nutrition? Lisez notre Verdict qui lui a été consacré. Et si le sujet vous intéresse, allez jeter un oeil à  » Footing : les 5 bonnes raisons pour s’y mettre4 applications running pour (enfin) s’y mettre et Le HIIT : l’entraînement pour les impatientes

Tags: Coach, Nutrition, Nutritionniste, Paul Tucker, Régime.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures