DS Brussels Fashion Days, la vague espagnole

une
©Agatha Ruiz de la Prada - Alejandra Cabrales - Threeones par Laurie Lolah Wedji

Elle ne laisse personne indifférent selon ses mots. Agatha Ruiz de la Prada nous a fait le plaisir d’une visite et plus à l’occasion des DS Brussels Fashion Days. Ion Fiz, Miguel Marinero et autres étoiles montantes de la scène espagnole étaient aussi présents. Découverte en images.

Fin octobre se tenait le plus grand événement mode belge, on vous en avait parlé et nous y étions: les DS Brussels Fashion Days! Ce rendez-vous annuel propose la rencontre des acteurs et des diverses disciplines de l’univers de la mode par le biais de workshops, popups éphémères, beauty bars, défilés et fashion talks. Pour attiser notre curiosité et que chaque édition offre son lot de découvertes, 2017 mettait à l’honneur la mode d’un pays voisin que les belges affectionnent particulièrement : l’Espagne. Agatha Ruiz de la Prada, Ion Fiz, Miguel Marinero, Eder Aurre, Leyre Valiente, Nouman, D’Icanno, Toni Enriquez ainsi que les étudiants de l’école de mode madrilène ESNE ont fait le show dans un lieu classé patrimoine historique de la ville de Bruxelles, la galerie Ravenstein. Découvrez ici une sélection de leurs plus belles créations.

 

BIO EXPRESS

Agatha Ruiz de la Prada a étudié à l’Ecole des Arts et Techniques de la Mode de Barcelone. Elle présente sa première collection au centre de design LOCAL à Madrid signant le début d’un style et d’un moyen d’expression artistique très singulier. Immédiatement soutenue par le Corte Ingles, elle explore de nombreux supports autres que le vêtement comme la céramique, le linge de maison, les livres, les accessoires pour animaux de compagnie, les parfums et la papeterie qu’elle commercialisera dans ses boutiques phares et à travers un vaste réseau international de points de ventes. Véritable touche à tout, elle réalisera pour le compte d’entreprises et d’organismes officiels des uniformes, des décors de théâtre, d’opéra et de danse, des meubles urbains, des jardins, des restaurants, et autres. Avec ses mentors Pepe Rubio et Pedro Almodovar, elle est l’une des figures emblématiques de la « Movida Madrileña » datant du début des années 1980.

1/

BIO EXPRESS

Diplômé de création à l’Ecole de Mode Basque, Ion Fiz crée sa maison de couture en 2002 alors qu’il n’a que 24 ans. Depuis, son travail sera couronné par des plusieurs prix (L’Oréal Paris Cibeles, le Fad Award, le Golden Thimble for Best Design ou encore le prix de la Mode Marie Claire). Il célèbrera les 10 ans de son label par une collection de 30 silhouettes haute couture dans le prestigieux musée Guggenheim à Bilbao. A cette occasion, il proposera un workshop sur la création d’une robe de haute couture au musée d’un des plus grand de la mode, Balenciaga.

2/

BIO EXPRESS

A la tête de son équipe de création depuis 1975, Miguel Marinero a depuis hissé sa marque sur les marchés internationaux. Son travail, aux silhouettes parfois sculpturales, a fait l’objet de plusieurs expositions. Aujourd’hui aidé de son fils Nicolas, sa vision allie le glamour au confort et à la fonctionnalité du vêtement.

Si le sujet vous intéresse, allez jeter un oeil à « Crush: les escarpins DIORAMOUR », « Louis Vuitton prend ses quartiers sur la place Vendôme » et « En direct: 8 questions à la top Constance Jablonski lors de la Fashion Week parisienne« 

3/

BIO EXPRESS

Le label Nouman Nəʊ mæn a été créé à Madrid en 2014 par un collectif de créatifs comprenant stylistes, architectes et artistes. Ils explorent la culture masculine contemporaine en questionnant l’identité, la jeunesse et le genre. Le vêtement n’est pas leur seul médium, par le biais d’images, de contenus et de références ils développent un style de vie contemporain pour une communauté de garçons qui cherchent de nouveaux moyens d’expression.

 

4/

BIO EXPRESS

Threeones se définit comme un concept qui mixe l’art, la culture et la mode. Les collections s’inspirent des valeurs et des formes de la culture asiatique. Basée en Espagne, la marque artisanale explore l’esthétique asiatique.

5/

 

BIO EXPRESS

Leyre Valiente a étudié le design textile et la communication audiovisuelle. Elle s’est ensuite formée au sein des studios des maisons Alexander McQueen et Loewe pour ensuite devenir directrice de création chez Kimoa, la marque du champion de formule 1 Fernando Alonso.

Si le sujet vous intéresse, allez jeter un oeil à « Crush: les escarpins DIORAMOUR », « Louis Vuitton prend ses quartiers sur la place Vendôme » et « En direct: 8 questions à la top Constance Jablonski lors de la Fashion Week parisienne« 

6/

BIO EXPRESS

Etudiant à la prestigieuse Central Sint Martins à Londres, Eder Aurre travaillera pour le comptes d’autres maisons durant plusieurs années avant de se lancer. Dès le lancement de sa propre ligne en 2015, il remporte de nombreux prix (Creamoda en 2015, Getxomoda en 2017, Meilleur jeune designer basque entre autres). Il aime les lignes épurées, les couleurs et les formes architecturales.

7/

BIO EXPRESS

D’icanno est une marque espagnole de Haute Couture à vocation solidaire depuis sa création. La marque est née de l’envie d’allier une passion pour la mode et la sophistication à une forte conviction éthique et solidaire. La maison s’assure que ses matières premières proviennent de sources traçables et éthiques, de même pour les ateliers avec lesquels elle travaille et 5% de ses ventes annuelles sont reversés à des causes humanitaires.

8/

ESNE

L’Ecole Universitaire de Design, Innovation et Technologie à Madrid offre des formations diverses en design de mode, design d’intérieur, multimédia et design graphique, conception et développement de jeux vidéo, design de produit et animation. Voici les créations de Alejandra Cabrales, Delfina Reca, Fur Lab, Kika Fildago, Paloma Suarez et Toni Enriquez.

www.esne.es

Si le sujet vous intéresse, allez jeter un oeil à « Crush: les escarpins DIORAMOUR », « Louis Vuitton prend ses quartiers sur la place Vendôme » et « En direct: 8 questions à la top Constance Jablonski lors de la Fashion Week parisienne« 

| | | |

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures