Psycho: pourquoi il ne faut pas avoir peur de prendre l’avion

par Manon de Meersman
marie_claire_avion_peur
©Unsplash

Nombreuses sont les personnes à développer une peur de prendre l’avion ou du moins, à stresser lorsqu’il s’agit de l’emprunter. Pourtant, il s’agit d’un des moyens de transport les plus sûrs.

Voyager est synonyme d’évasion, de découvertes et parfois… D’avion! Pour certains, il s’agit d’une véritable source d’anxiété et d’angoisse. Vous faites partie de ces personnes?

 

A lire aussi: « Comment se préparer à voir son enfant ‘quitter le nid’? »

 

Pas de panique, selon Elisabeth Rosnet, directrice du laboratoire stress et société de l’université de Reims, relayée par le site du Huffington Post, entre 10 et 40% des adultes ont peur en prenant l’avion. Pourtant, l’avion est considéré comme un moyen de transport bien moins dangereux que la voiture. On tente aujourd’hui de vous rassurer en vous expliquant pourquoi vous ne devez pas avoir peur de prendre l’avion.

1/

L’avion: la peur de l’inconnu

La raison pour laquelle certaines personnes développent une anxiété ou une angoisse par rapport à l’avion, c’est parce que nos connaissances sur le sujet sont en réalités très minces. En effet, nous sommes bien plus concernés par la voiture et ses aspects techniques puisque nous en avons bien plus l’habitude. De cette manière, une peur de l’inconnu se développe quant aux avions. Pourtant, chaque vol est surveillé attentivement à distance et la moindre faille dans le système est très vite détectée, mais on a souvent peu conscience des dispositifs de contrôle mis en place autour des avions… Erreur! La faute à qui? A la surmédiatisation des crashs d’avion lorsque ceux-ci arrivent.

2/

Turbulences, météo… Tout est sous-contrôle

Secousses, pluie torrentielles, trous d’air… Les raisons pour lesquelles nous avons peur de prendre l’avion sont multiples. Pourtant, l’avion est un moyen de transport 300 fois plus sûr que la voiture. Lorsque vous conduisez, il y a parfois des trous dans la route. Les turbulences peuvent être considérés comme l’équivalent pour les avions. De cette manière, ceux-ci sont équipés en fonction, comme la voiture est équipée pour faire face à des nids de poule dans la route. De plus, par exemple, si jamais une panne de moteur arrivait, l’avion peut continuer à voler sur 70km et l’avion ne se crashera pas, mais perdra surtout en altitude, ce qui est contrôlé au fur et à mesure, en interne, mais également en externe.

 

A lire aussi: « 10 destinations tendance pour vos vacances » 

 

C’est ainsi que le site Discovery explique qu’un accident d’avion se produit lors d’un vol sur 1,2 million en moyenne. A cette information, le New York Times rajoute que statistiquement, un passager devrait prendre l’avion tous les jours pendant 123 000 ans avant de décéder lors d’un crash. Voilà qui est plutôt rassurant.

Vous avez aimé cet article? Alors vous aimerez peut-être… « Amitié nocive: comment la repérer et s’en débarrasser », « NASH: la maladie de la malbouffe », « Psycho: j’aime être seule et alors? » 

| | | |
Tags: Avion, Peur, Psycho.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures