Ces aliments qui nous empoisonnent la vie

par Manon de Meersman
marie_claire_aliments_nocifs_santé
©Shutterstock

Dans un hors-série paru jeudi, la revue 60 millions de consommateurs dénonce les aliments issus de l’industrie agro-alimentaire qui empoisonnent les consommateurs. Trop de sucre, trop de graisse, trop de sel… Nombreux sont en réalité les produits contenant des substances nocives en masse.

Vous pensez consommer du chocolat en poudre, mais en réalité, vous consommez davantage de sucre que de cacao. Vous croyez manger un yaourt sans additif et pourtant, il en est infesté. Les journalistes de la revue 60 millions de consommateurs ont mené l’enquête et les résultats font froid dans le dos… En effet, ils passent au crible et épinglent plus de 100 produits nocifs issus de la grande consommation.

Le sucre, l’ennemi numéro un

Ce dossier fait grand bruit autour de lui… La raison? La dénonciation des marques et produits anxiogènes pour la santé. Le ketchup Heinz, grand allié de nos soirées barbecue, est un exemple figurant sur la liste des produits nocifs. En effet, dans un flacon de 700g, on retrouve 8 tomates pour 22 morceaux de sucre… Le compte est vite fait: le sucre prend le dessus. Et malheureusement, ce produit est loin d’être le seul sur le banc des accusés.

 

A lire aussi: « Consommation: l’avocat sur le banc des accusés » 

 

Parmi les mauvais élèves, on retrouve également les barres céréales chocolat bio de Carrefour où il y a en réalité 33g de sucre en moyenne pour 100g. Vous êtes grand amateur de Nutella? Même si on savait déjà qu’il n’était pas un allié pour la ligne, cela se confirme aujourd’hui: on y retrouve 56,3g de sucre en moyenne pour 100g. Le matin, vous aimez un bol de Kellog’s Trésor goût chocolat noisette? Erreur… Il y a là-dedans 29g de sucre en moyenne pour 100g!

Le sel et le gras aussi dans le collimateur

Le sucre, même s’il est l’élément le plus présent dans les aliments mauvais pour la santé, n’est cependant pas seul à siéger au tribunal des aliments aux effets nocifs. En effet, le sel et les graisses ne mènent pas large non plus… Et les aliments transformés sont les premiers visés. En effet, au rayon viande par exemple, l’enquête détaille ce mécanisme dit « pernicieux » du « trop de fer » où le fer que l’on retrouve dans la viande rouge serait un stimulateur de cancers. Les pâtes feuilletées et même les poêlées de légumes sont pointées du doigt quant à leur taux de matières grasses.

 

A lire aussi: « Açai bowls: la tendance food healthy, vraiment? »

 

A titre d’exemple, les Extra pépites de Kellog’s contiennent 11g d’acides gras saturés pour 100g. Lulu l’ourson chocolat de Lu en contient 3,3g pour 100g. Les Knackis végétales blé et pois de Herta contiennent en moyenne 1,8g de sel pour 100g et les bouillon Kub Or de Maggi, 62,8g en moyenne pour 100g! Des chiffres qui ne rassurent pas…

Au-delà d’une « simple » dénonciation, la revue 60 millions de consommateurs tente surtout de donner des grille de lecture au consommateur afin que ce dernier puisse déceler ce qui est bon ou non pour sa santé parmi la multitude de produits proposés au supermarché.

Vous avez aimé cet article? Alors, vous apprécierez lire ceux-ci: « Le supermarché coopératif et participatif: une alternative pour nos achats? », « What About Waste déclare la guerre aux pailles en plastique », « Ces aliments ‘healthy’ dont il vaut mieux se passer » 

| | | |
Tags: Poison, Santé, Supermarché.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures