Festival: AlimenTerre, mon cher Watson !

alimenterre
©Les Oubliés de l'Amazonie

Ce 12 octobre démarre la 9ème édition du Festival AlimenTerre à Bruxelles et dans 5 villes Wallonnes. Objectif? Réfléchir et agir pour un système agroalimentaire plus juste et durable, après le visionnage de documentaires inédits. Demain, c’est maintenant!

Climat, permaculture, pesticides, semences, accaparement des terres… Les 7 documentaires inédits proposés par le Festival Alimenterre ont pour objectif de nous ouvrir les yeux sur certains tabous, des réalités et des urgences de notre société.

Le poumon vert a la couleur du dollar

Parmi les sept films du festival, celui de Marie-Martine Buckens, réalisatrice belge. Concentrée sur les questions environnementales au niveau international, la chercheuse, enseignante et journaliste a voulu dénoncer le greenwashing du projet REDD. Son film, Les Oubliés de l’Amazonie, raconte comment les multinationales (telles Coca Cola et Marriott notamment) parviennent à utiliser la Convention Climat (COP 21), avec la complicité d’une des plus grandes ONG gouvernementales, pour générer du profit, mais également exploiter la pauvreté des habitants de l’Amazonie. Le tout en continuant à polluer impunément.

Alimenterre

Alimenterre

Le film dénonce non seulement les relations étroites entre un panda célèbre et les grandes entreprises (séminaires coûteux contre un ‘diplôme vert’), et souligne les primes ‘vertes’ généreuses perçues par ces grosses entreprises pour le projet REDD, qui prône la lutte contrela déforestation. L’idée de base de ce projet? Donner une maigre compensation financière mensuelle aux indiens d’Amazonie pour qu’ils s’engagent à respecter la charte REDD. Celle-ci leur interdit de couper de bois, de planter ou de pêcher. Si au départ, ce soutien financier a été accueilli avec enthousiasme par les villageois, quelques années plus tard, leur situation montre que la somme allouée est si dérisoire que non seulement, elle ne permet pas de les faire vivre décemment, mais qu’en prime, elle les prive de leurs sources de revenu principales et de leur maigre confort: le bois, les plantations et la pêche! Alors que les entreprises, elles, continuent à couper… en masse!

Le visionnement de ce film suffit à faire grimper ce terrible sentiment de colère et d’injustice. Pour que cette émotion ne soit pas vaine, le festival a donc organisé des ateliers, des débats et des rencontres pour qu’en naissent de belles idées pour un monde plus juste… et durable.

alimenterre

AlimenTerre

En pratique

Quand? Du 12 au 30 octobre 2017.

Où? À Arlon, Bruxelles, Charleroi, Namur, Liège et Ottignies

Combien? 4 € au profit de SOS Faim

La programmation complète? http://festivalalimenterre.be/programme/

Tags: Festival, Greenwashing, Questions environnementales et durables, SOS Faim.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures