L’agar-agar, algue bienfaisante et alliée minceur

par Line Toussaint
marieclaire_agar_agar
©Shutterstock

Que recèle le méconnu mais ô combien bienfaiteur agar-agar ? Cette algue commercialisée sous la forme d’une poudre blanche est souvent utilisée comme gélifiant. Pourtant elle possède de nombreuses propriétés fascinantes, à commencer par une forte concentration en minéraux.

Dans la famille des ingrédients aux vertus encore peu exploitées, on demande l’agar-agar. Cette algue, constituée à 80 % de fibres végétales fait du bien à notre corps, à condition qu’on l’ingère intelligemment. Explications et utilisations.

 

Lire aussi: « Le curcuma, épice aux multiples facettes »

 

1/

Un gélifiant naturel ultra-puissant

Si l’agar-agar est de plus en plus utilisé de nos jours, c’est en raison de son important pouvoir gélifiant. Il est d’ailleurs l’alternative gélifiante la plus puissante connue à ce jour.

On l’intègre généralement dans la préparation de flans, de gelées, de yaourts, de confitures, de gâteaux, de guimauves ou encore dans certaines sauces où il remplace avantageusement la pectine ou les classiques feuilles de gélatine qui sont, elles, d’origine animale.

C’est donc l’allié incontournable des végétariens ou simplement des amateurs de cuisine économique, puisque son utilisation ne nécessite que de très petites quantités.

 

Lire aussi: « La spiruline, une super algue bourrée de bienfaits santé »

 

Il n’est pas toujours aisé d’utiliser l’agar-agar dans nos préparations culinaires puisque ce dernier a une action gélifiante huit fois plus puissantes que les autres, ce qui lui vaut d’ailleurs une texture plus ferme et un mode de préparation très différent. Cependant, c’est un excellent conservateur car sa composition particulière empêche les bactéries et autres micro-organismes de se développer dessus.

2/

Une bonne source de minéraux et de vitamines

A l’instar des autres algues, l’agar-agar est très riche en minéraux. Il est notamment source de calcium (500 mg pour 100 g) et de fer avec 5 mg pour 100 g, soit deux fois plus que 100 g de viande rouge, ce qui représente 50 % des besoins journaliers pour un homme et 35 % pour une femme. Cette algue est aussi une source de magnésium, de phosphore et de potassium.

On retrouve également dans sa composition du zinc, du cuivre, du sélénium et de l’iode. Enfin, l’agar-agar possède de grandes quantités de vitamine B12, la vitamine qui régule notre système nerveux.

 

A lire: « Les 7 bonnes habitudes à adopter le matin »

3/

Un allié minceur qui favorise la digestion

L’agar-agar favorise l’élimination des toxines et la digestion de manière générale en raison de sa texture huileuse. Il exerce donc un léger effet laxatif qui peut se révéler intéressant pour lutter contre certains troubles intestinaux légers tels que la constipation.

De plus, l’agar-agar peut être utilisé dans le cadre d’un régime amincissant puisque les fibres solubles qui le composent vont gonfler au contact des liquides et du mucus intestinal (elles vont tripler de volume). Il va ainsi former un gel qui va emprisonner les graisses (notamment le cholestérol) et les sucres afin de les éliminer dans les selles avant même d’être digérés.

Voilà un excellent coupe-faim, qui nous permet de réguler facilement notre appétit. L’agar-agar est d’autant plus intéressant dans le cadre d’un régime qu’il n’apporte en lui-même quasiment aucune calorie (seulement 3 calories par gramme). En piégeant les acides gras et les sucres, il va également empêcher leur digestion, ce qui contribue à faire baisser le nombre de calories réellement assimilées au cours du repas.

 

Lire aussi: « Objectif « zéro déchet »: 4 astuces simples et efficaces pour réduire vos déchets »

 

Ce n’est pas tout puisque l’agar-agar piège également les radicaux libres, responsables du vieillissement cellulaire et de l’apparition de certaines pathologies cardio-vasculaires et de certains cancers.

Cette longue liste de bienfaits fait la réputation de cette poudre qui a le luxe de n’avoir aucun goût ni aucune odeur particulière. Grâce à cela, elle peut être ajoutée à de nombreuses préparations sans en altérer la saveur. On peut par exemple en verser 1 gramme dans notre tasse de café ou de thé, environ 1 quart d’heure avant de manger pour réduire notre appétit.

4/

Quelques précautions et contre-indications pour l’agar-agar

À haute dose, l’agar-agar peut déclencher des maux d’estomac. Il peut aussi avoir des effets laxatifs trop forts. Pour éviter ces désagréments, il est conseillé de s’en tenir à 1 à 3 grammes par jour, au grand maximum.

Attention : pour les personnes souffrant d’hypercholestérolémie ou suivant certains traitements contre le diabète, mieux vaut demander l’avis d’un médecin.. Aussi, il est totalement contre-indiqué en cas de réactions allergiques aux algues rouges ou d’un antécédent d’obstruction intestinale.

Enfin, pour ne prendre aucun risque, on évite d’en consommer durant la grossesse et l’allaitement car les conséquences sont encore mal connues.

Si le sujet vous intéresse, lisez aussi « Santé 2.0: zoom sur cinq applis santé qui veillent sur nous en 2018 » ; « Ces huiles essentielles à toujours avoir chez soi » ; « Mon assiette anti-stress pour rester zen« 

| | | |
Tags: Food, Healthy, Santé.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures