8 mars: la vidéo de Charlotte Abramow qui va buzzer

marieclaire_charlotteabramow
©YouTube @georgesbrassensVEVO

Touchant. Beau. Poétique. Cru. Féministe. Les mots pour décrire le clip vidéo lancé sur la toile par Charlotte Abramow à l’occasion de la Journée Internationale des Droits de la Femme pourraient s’enfiler comme des perles de nacre. Une vidéo à diffuser en masse.

Charlotte Abramow. Retenez bien ce nom. Son travail, nous l’avons découvert grâce aux clips d’Angèle (La loi de Murphy et Je veux tes yeux) qu’elle a réalisé. Dévoilant un univers drôle, décalé et coloré. Et affirmant par la même occasion son talent! Car ces clips étaient ses premiers. Au départ, la demoiselle de 24 ans est photographe. Née en Belgique, elle migre à l’âge de 19 ans à Paris. Après avoir fait une rencontre décisive lors d’un stage aux Rencontres d’Arles.

 

Lire aussi: « « Je veux tes yeux »: le deuxième clip d’Angèle nous a tapé dans l’œil! »

 

Féministe assumée, Charlotte a mis son talent au service de la cause en réalisant le premier clip officiel « Les Passantes » de George Brassens: « J’ai imaginé cette vidéo comme un poème visuel. Une ode à la Femme, à sa liberté et à sa diversité. Aujourd’hui, il est important de mettre en lumière qu’il ne doit pas y avoir de barrières pour la Femme, ni de jugements de valeur portés sur elle. Je suis pour que toutes les femmes puissent s’exprimer, êtres représentées et soient libres de faire leurs propres choix. Le féminisme est un combat de société pacifique qui nous lie, et non qui nous sépare. C’est un pas vers le vivre ensemble, la liberté, l’égalité et la tolérance. Nous sommes tous des êtres humains avant tout, et nous l’oublions parfois. »

Nous adorons ce message. Nous adorons l’idée de mettre en scène la femme dans toutes ses splendeurs, et rendre beaux ses défauts (gros plan vergetures, bourrelets, cellulites ou ragnagna… Qui les rendent magnifiques!).  Un message à diffuser largement. Puisqu’il aide à booster la confiance en soi des femmes si souvent mise à mal.

Son leitmotiv: raconter l’humain de façon poétique et métaphorique.

Dans la famille ‘ultra touchant’, son ‘Projet Maurice‘ qui met en scène son père (ce héros) gagne la palme. Racontant à travers des photos intimes, comment son père a traversé la terrible épreuve du cancer (restant un mois dans le coma et n’étant plus le même à son réveil). Mais également la façon dont il s’en est relevé. Avec un amour de la vie démultiplié. Une très belle leçon de vie, joliment mise en scène. Un projet qui respire l’amour et la complicité. À découvrir prochainement dans le cadre d’une expo et d’un livre.

Vous l’aurez compris: Charlotte Abramow est notre coup de coeur du moment. Retrouvez son travail sur son site et son actualité sur son compte Insta.

Si vous avez aimé cet article, alors ceux-ci vous plairont sûrement! N’hésitez pas à aller les lire sur Marie Claire : « Roméo Elvis: un homme à ma table », « Notre rencontre au Mad avec Broken Back » et « Le phénomène Eddy de Pretto« 

| | | |
Tags: 8 mars, Angèle, Charlotte Abramow, Clip, Culture, Différence, Diversité, Féminisme, George Brassens, Journée Internationale du Droits des Femmes, Les Passantes, Liberté.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures