4 accords à passer avec soi-même pour une année plus bienveillante

Alexandra Goffart
accords toltèques
©Unsplash

Marre d’être négative, de culpabiliser, de vous critiquer? Don Miguel Ruiz, auteur du livre Les Quatre Accords Toltèques, s’est inspiré des enseignements des hommes et femmes de sagesse du Mexique pour délivrer leur message bienveillant. A la clé: bonheur, liberté personnelle et sérénité. Et si on décidait de suivre ces accords cette année ?

1. Que votre parole soit impeccable

S’il est le plus difficile à appliquer, le premier accord est le plus important. L’auteur l’explique, la parole est ce que nous avons de plus puissant, et reflète directement nos intentions. On ne connaît que trop bien les critiques et la médisance qui parfois semblent nous soulager mais qui en vérité sèment la discorde autour de nous.

 

Si cet article vous intéresse, vous devriez aimer celui-ci: « J’écris donc je guéris »

 

En plus de blesser quelqu’un, une parole négative est un poison contre soi. Hé oui, c’est se faire du mal à soi-même que de juger ou critiquer à tout va! Si on insulte quelqu’un, la personne va nous détester, et cette haine ne va en aucun cas nous faire du bien. Le poison émotionnel qu’on diffuse se retourne contre nous. Il ne s’agit pas de devenir niais, mais cesser de médire, de faire culpabiliser vous libérera de la charge négative que vous transportez.

Cette transformation passe d’abord par l’amour de soi: en cessant de se critiquer (« je suis trop grosse », « mince pourquoi j’ai dit ça, je suis trop bête »), on arrêtera de critiquer les autres. Pour qu’une énergie positive nous soit renvoyée, notre parole doit être dénuée de péché: impeccable donc.

Tags: Accords toltèques, Bien-être, Bienveillance, Bonheur, Développement personnel, Livre, Psycho, Quatre accords toltèques.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures