3 pistes pour alléger la charge mentale: les 10 mille choses qui pèsent sur vos épaules

Camille Hanot
Charge mentale
©Emma

Avec sa BD intitulée « Fallait demander« , la dessinatrice Emma avait mis des images et des mots sur un phénomène connu de toutes les femmes: la charge mentale alias le fait pour une femme de devoir penser et gérer dix mille choses à la fois. Voici 3 pistes pour alléger la charge mentale qui pèse sur vos épaules.

« Mais fallait demander! Je t’aurais aidée » Que celle qui n’a jamais entendu cette phrase tout droit sortie de la bouche de son mari, petit-ami, compagnon se manifeste. C’est ce phénomène précis que la blogueuse Emma, 36 ans, a identifié dans sa BD « Fallait demander » créant, il y a quelques mois, un véritable buzz médiatique.

10Charge mentale
Charge mentale
1/10
Charge mentale
2/10
Charge mentale
3/10
Charge mentale
4/10
Charge mentale
5/10
Charge mentale
6/10
Charge mentale
7/10
Charge mentale
8/10
Charge mentale
9/10
Charge mentale
10/10

La charge mentale est, selon l’auteure, un travail invisible que toutes les femmes réalisent quotidiennement. Non pas que leurs mari, compagnon ou famille ne soient pas de bonne volonté et refusent de les aider dans les tâches ménagères, la préparation du souper ou encore l’aide au devoir des enfants. Non, ce n’est pas ça le problème. Mais il incombe aux femmes de répartir et d’expliciter clairement les tâches qu’elles souhaitent déléguer. Si elles ne le font pas, rien ne se passera. En deux mots: la charge mentale c’est le fait de toujours devoir penser à tout. Maintenant que vous voyez toutes de quoi il s’agit, voici 3 pistes pour alléger cette charge mentale.

1. Lister, planifier et répartir les tâches

Pour alléger le poids qui pèse sur vos épaules, optez pour une organisation parfaite. Pendant une semaine, listez toutes les tâches que vous devez faire. Ensuite, réalisez un tableau des charges et répartissez-les entre les membres de votre famille: mettre la table, débarrasser la table, vider le lave-vaisselle, trier le frigo, relever le courrier, conduire Noé à la natation, etc. etc. Si ceux-ci savent concrètement ce qu’ils doivent faire, ils le feront. Vous pouvez alterner chaque semaine qui fait quoi, cela évitera que celui qui doit changer la poubelle ne se plaigne.

2. Remplacer les reproches par des phrases constructives

A la place de s’énerver et de balancer un tas de reproches à son mari ou même à ses enfants, respirez profondément et reformulez ce que vous voulez dire. Vous êtes peut-être énervée mais crier ce que vous avez à dire ne servira à rien. Remplacez-les « Tu n’as pas fait » par des « J’aimerais que … J’aurais besoin que.. »

3. Tout ne peut pas être comme vous le voulez: acceptez-le

Vous demandez à votre mari de faire les courses, celui-ci a le malheur de revenir avec des yaourts entiers et non allégés et pas le café auquel vous êtes habitué? Certes ça vous ennuie mais ce n’est pas la fin du monde et votre mari ne fait peut-être pas attention au petit détail comme vous. Vos enfants mettent la table mais pas les assiettes adéquates pour manger des spaghettis ? Il n’y a pas mort d’homme. Acceptez que votre petite famille ne soit pas dans votre tête et ne voie pas toujours tout comme vous.

Si le sujet vous intéresse, allez jeter un oeil à: « Test psycho: êtes-vous hyper émotive ou control freak? », « Recettes: 5 collations healthy (ou non) à emporter à l’école ou au bureau », « 5 antiblues pour contrer le spleen de la rentrée »

Tags: Bien-être, Charge mentale, Famille.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures